DIAPORAMA. Un guide de l'Oisans, en Isère, dirige une traversée intégrale du Caucase à ski

Diaporama : La traversée à ski de la chaîne du Caucase

De Bakou à Sotchi, ils étaient sept à traverser le Caucase. Cinq Français et deux Russes, une expédition supervisée par le guide de haute-montagne Jean-René Minelli, qui vit à Ornon-en-Oisans, en Isère.

Par Quentin Vasseur

Il était venu il y a trois mois pour présenter sur le plateau de France 3 son projet fou : la traversée intégrale à ski de la chaîne du Caucase. Aujourd'hui, Jean-René Minelli est de retour chez lui, à Ornon-en-Oisans, en Isère.

L'équipe de montagnards franco-russe a rempli son objectif : parti de Bakou, en Azerbaïdjan en février, ils sont arrivés tous les sept à Sotchi, en Russie à la fin du mois d'avril. De la mer Caspienne à la mer Noire, un périple fou de 66 jours, sur 1.200 kilomètres.


"C'était une traversée de bout en bout dans le sens où on est partis d'une mer et on est arrivés à l'autre. Après c'est vrai qu'on a fait quelques entorses à l'itinéraire de base."

On était dans les villages, on rencontrait du monde


Des entorses pour certaines géopolitiques ! Les autorités de l'Azerbaïdjan refusaient de laisser l'expédition s'approcher du Daghestan. "On a fait un itinéraire un petit peu plus bas, de village en village, toujours en montagne, et finalement c'était une partie du voyage extraordinaire parce qu'on était dans les villages, on rencontrait du monde."

Un guide de l'Oisans (Isère) dirige une traversée intégrale à ski du Caucase
Intervenant: Jean-René Minelli, guide de haute montagne Crédit vidéo : Eric Péreira ; Crédit photos : Jean-René Minelli - Reportage de Françoise Guais et Gilles Ragris. Montage de François Hubaud.

Ce qui a soudé beaucoup le groupe c'est la détermination d'arriver au bout de la chaîne


"Ce qui a soudé beaucoup le groupe c'est la détermination d'arriver au bout de la chaîne, d'arriver à la Mer Noire" explique le guide, qui explique que lorsque l'un des membres flanchait, "quelqu'un prenait les rennes et faisait fonctionner le groupe."

L'Isérois est un habitué des traversées intégrales, après avoir parcouru les Alpes en 2004 et les Pyrénées en 2012, il prévoit de présenter en novembre le film de cette expédition aux Rencontres internationales du cinéma de montagne.


A lire aussi

Sur le même sujet

Ouverture du festival du Grand Son

Près de chez vous

Les + Lus