publicité

Attaque contre Charlie Hebdo: tags racistes et croix gammées plusieurs lieux de culte musulman visés en Corse

En Corse-du-Sud, des tags racistes et une croix gammée ont été tracés sur les murs du siège du Conseil régional du culte musulman à Baleone. Une carcasse de sanglier et une balle ont été découverts samedi à Ghisonnaccia (Haute-Corse) devant un lieu de culte musulman et une boucherie halal.

  • Par Grégoire Bézie
  • Publié le , mis à jour le
ILLUSTRATION © MYCHELE DANIAU / AFP

© MYCHELE DANIAU / AFP ILLUSTRATION

Carcasse de sanglier et balle de 22LR​

Une carcasse de sanglier a été découverte samedi devant une salle de prière musulmane du village de Ghisonaccia (Haute-Corse). La découverte a été faite à 5h30 samedi par des fidèles qui se rendaient à la salle de prière de cette ville sur la côte Est de l'île, à forte communauté d'origine marocaine.

Une carcasse de sanglier avait été déposée devant la porte d'entrée. Aucune inscription ou tract n'a été découvert sur place. 

Même scénario devant la devanture d'une boucherie halal, où c'est une balle de 22 Long Rifle qui a été déposée, selon une source proche de l'enquête.

L'enquête a été confiée au Groupement de gendarmerie de Ghisonaccia. Christophe Mirmand, préfet de région et Alain Rousseau, préfet de la Haute-Corse doivent se rendre sur place en début d'après-midi pour rencontrer la communauté musulmane. 


Tags racistes et croix gammée

En Corse-du-Sud, c'est le lieu de culte musulman de Baleone à Sarrola-Carcopino, l'un des plus grands de Corse et siège du Conseil régional du culte musulman(CRCM), qui a été visé par des tags à caractère raciste. Plusieurs inscriptions "Arabi Fora" (les arabes dehors, ndrl) ont été retrouvées sur les murs de la salle de prière. 

Des croix gamées ont été également tracées sur le portail de la mosquée. Des prélèvements de peinture ont été effectués par la gendarmerie en charge de l'enquête.

Croix gammées et tags racistes sur une mosquée à Baleone

Vendredi matin, en Haute-Corse, une tête de sanglier et des viscères ont été découverts accrochés à la porte d'une salle de prière musulmane, à Corte (Haute-Corse).

A Bastia, des dizaines de tracts islamophobes faisant état de "légitime défiance" ont été apposés sur les pare-brises de voitures stationnées au centre-ville.

L'actu de votre région en vidéo

Gestion des déchets en Corse : le Syvadec, l'Etat et le CTC trouvent un accord

Intervenants : Bernard Schmeltz, préfet de Corse, François Tatti, président du Syvadec, Brigitte Artily, collectif Pa un Pumonte Pulitu, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse.

Sébastien Luciani/Laura-Laure Galy

© France 3 Corse ViaStella

les + lus