publicité

Nouvelle opération de déminage en baie de Seine

Les opérations de sondage ont débuté le 29 février dernier au large du Havre et d’Antifer

  • CL et Préfecture Maritime de la Manche et de la Mer du Nord
  • Publié le , mis à jour le
Près de 225 mines et obus ont été neutralisés en 2015

Près de 225 mines et obus ont été neutralisés en 2015



Deux chasseurs de mines de la marine nationale sont à l’œuvre depuis le 29 février dernier.
C’est le Groupe des plongeurs-démineurs de la Manche, basé à Cherbourg, et des chasseurs de mines tripartites, stationnés à Brest (29), qui ont été mandatés pour cette mission.

Les deux bâtiments, le Céphée et l’ Andromède, sondent les fonds marins afin de localiser et de neutraliser des engins explosifs datant de la Seconde Guerre mondiale.

Toute l’année, des opérations comme celle-ci sont menées sur l’ensemble de la façade maritime Manche-Mer du Nord, soit sur 870 km.

Et ce sont plus de 46 tonnes d’équivalents TNT soit 225 mines et obus, qui ont été mis hors de service au cours de l’année 2015, par les chasseurs de mines français, basés à Brest.

La mission en cours, n’a pour l'heure, pas permis de repérer d’éventuelles mines.

Une trentaine d’années serait nécessaire pour dépolluer les fonds marins, de ces engins dits « historiques ».

Reportage France 3 Baie de Seine

Guerre des mines en Baie de Seine

les + lus