Histoires 14-18 : l'offensive de la Malmaison

© Pathé Gaumont/BDIC Fonds Valois/Archives départementales de l’Aisne
© Pathé Gaumont/BDIC Fonds Valois/Archives départementales de l’Aisne

Par France 3

Du fort de la Malmaison, à Chavignon, il ne reste que ces ruines, discrètes, presque oubliées.  Il y a cent ans pourtant, la presse célébrait en première page sa conquête « capitale » et les officiers français posaient pour la postérité, heureux d’avoir enfin gagné.
Du 23 au 25 octobre 1917, l’offensive tant espérée emporta les défenses allemandes.

Le général Maistre l’avoue : le chemin des Dames a mauvaise réputation. Aussi,  une nouvelle opération manquée produirait un effet désastreux. Alors, cette attaque limitée est soigneusement préparée : 1800 canons occupent un front de 12 kilomètres ! Deux millions 800 000 obus sont tirés avant l’assaut. Le paysage est bouleversé.
Le journaliste Paul Ginisty décrit ce « décor prodigieux d’horreur » ; « Ce ne sont même plus, comme ailleurs, des squelettes d’arbres : ils ont disparu, ils ont été engloutis. »

Histoires 14-18 : l'offensive de la Malmaison
Source archives : - Pathé Gaumont - BDIC Fonds Valois - Archives départementales de l’Aisne  - France 3 - D. Patinec

Quand les fantassins français se lancent à l’assaut, la première tranchée ennemie est aplatie, les Allemands se terrent dans les creutes, ces cavernes qui truffent le plateau. Ils les délogent à la grenade ou au lance-flamme. Le fort de la Malmaison est vite conquis. Les zouaves hissent le drapeau. Dans la cuvette de Laffaux, les poilus font main basse sur un trésor : 100 kilos de beurre et 200 litres de vin blanc !

Le journal de Clémenceau, « L’homme enchaîné » pavoise : « L’entrain général des troupes est merveilleux ».
Les chars ont participé au succès, et la propagande tient une comptabilité scrupuleuse : 11 157 prisonniers, dont 237 officiers, 180 canons capturés, des kilomètres gagnés. Début novembre, les Allemands se replient et abandonnent le chemin des Dames devenu intenable. 





 

Sur le même sujet

Coye-la-Forêt solidaire avec les sinistrés d'Irma

Près de chez vous

Les + Lus