Les yeux bien ouverts

Les courts métrages à l'heure anglaise

This is England, le festival du court métrage britannique revient à Rouen pour sa 6ème édition à partir de lundi 13 novembre. 30 films seront projetés à l'Omnia avec, cette année, un jury 100 % britannique. Une édition 2017 à découvrir avec "Les yeux bien ouverts".

Par Julie Howlett

On connait le cinéma britannique pour ses films sociaux avec notamment les films de Ken Loach et ses deux palmes d'or mais c'est bien plus que ça et le festival This is England vous propose d'en connaître l'étendue. Il faut dire, qu'Outre Manche, le cinéma prend une place très importante. Toutes les universités, par exemple, ont un département cinéma.


Le court métrage permet une grande liberté


Par ailleurs, le court métrage permet une très grande liberté du fait de son faible son coût. Ceux qui se lancent dans l'aventure sont moins contraints par les attentes des retombées en termes d'entrées en salle. Il permet de découvrir un panel de genres très différents.
Sur les 700 courts métrages reçus, l'équipe du festival en a sélectionné 30, leurs coups de cœur que l'on peut découvrir toute la semaine à partir de lundi 13 novembre. Les séances débutent à 20 heures à l'Omnia à Rouen avec plusieurs courts métrages projetés.


Les à-côtés du festival


Parallèlement aux projections, le festival propose une exposition de 51 œuvres de Steve Bell, un célèbre dessinateur de presse qui œuvre pour le quotidien britannique The Guardian. Steve Bell fait d'ailleurs partie, cette année, du jury. Une exposition à découvrir jusqu'au 18 novembre à l'Hôtel-de-Ville de Rouen.
Enfin, le groupe anglais The Jacques  et les rouennais de MNNQNS seront aux 3 pièces à Rouen pour un concert le vendredi 24 novembre.

A voir également


Les yeux bien ouverts vous proposent d'autres idées de sortie, de la musique, une exposition, mais aussi du cirque et du théâtre :
  • Un autre regard sur la trisomie 21 sur scène à Gonfreville l’Orcher  avec "Samuel, moi je n’ai pas de problème" à l’Espace Culturel de la Pointe de Caux, Gonfreville-l’Orcher mercredi 15 novembre à 20h30. La pièce raconte l'itinéraire d'un enfant trisomique, avec humour, tendresse et parfois un brin de cruauté. Seule sur scène la comédienne joue le rôle d’une mère attendant cet enfant. Elle représente un carrousel de personnages caricaturés qui gravitent autour de son fils comme des pantins.

  • La chanteuse Anaïs et ses histoires drôles et touchantes parfois rock soul ou plutôt lounge 60’s sera sur scène à la Traverse de Cléon mercredi 15 novembre à 20h30 dans le cadre du Festival Chants d’Elles qui se poursuit jusqu’au 26 novembre. Il met à l’honneur les chansons de femmes. Chants d'Elles propose également samedi 11 novembre de découvrir la comédienne Yolande Moreau et le chanteur Christian Olivier, membre fondateur des Têtes Raides. Accompagnés de trois musiciens ils conjuguent leurs talents artistiques pour lire et chanter les textes de Prévert dans un spectacle musical. C'est au théâtre Charles Dullin au Grand Quevilly samedi 11 novembre 20 heures. Toujours dans le cadre du festival, le duo Huit Nuits est à découvrir à Fécamp au Loc jeudi 16 novembre à 19 heures.

  • Accrochez-vous à vos fauteuils ! La famille Semianyki débarque à Eu. Un vent de folie va souffler sur le Théâtre du Château avec d’étonnants clowns russes. Ils nous proposent la saga d’une famille émouvante et déjantée. Folie poétique et humour corrosif sont la marque de cette troupe très inventive. La famille Semianyki, théâtre du château de la ville d’Eu, dimanche 12 novembre à 17h00.

  • Le traditionnel salon d’automne de Port Jérôme sur Seine revient pour sa 35ème édition à la Galerie du Parc. L’invité d’honneur cette année est Jean-Louis Leroux peintre de la couleur et de la lumière. Il débute samedi 11 novembre et dure jusqu'au 17 décembre 2017.

  • Un événement acrobatique qui repousse les limites de la prouesse avec la compagnie XY au théâtre de l’Arsenal à Val-de-Reuil mercredi 14 novembre à 20 heures. Une pièce de cirque pour 22 acrobates. Pas de trapèze, seulement des portés et des sauts à couper le souffle. « Il n’est pas encore minuit... » est un spectacle bluffant et plein de poésie. 

LYBO This is England



A lire aussi

La Normandie frappée par les attentats du 13 novembre 2015