Selon la CGT, les gares d'Avranches, Coutances et Villedieu seront privées de guichets

© PHOTOPQR/SUD OUEST
© PHOTOPQR/SUD OUEST

Selon l'organisation syndicale, la direction de la SNCF prévoit de fermer l'an prochain les guichets de plusieurs gares de la Manche. Pour d'autres gares de la région, l'ouverture des guichets serait réduite. Une action est prévue ce jeudi à Caen. 

Par CM

Dans un tract publié sur sa page Facebook, la CGT Cheminots de Caen appelle les salariés de la SNCF à se mobiliser et leur donne rendez-vous ce jeudi 16 novembre à 8 h 30 en gare de Caen pour une action "coup de poing". Motif du mécontentement : les projets de réorganisation de la SNCF en 2018 en Normandie qui ont été "présentés par la direction régionale de l'entreprise dans le cadre des instances représentatives du personnel", selon Allan Bertu, le secréatire général de la CGT cheminots de Caen.

L'organisation syndicale évoque notamment la suppression des guichets de vente de billets dans les gares de Villedieu, Avranches et Coutances. Selon elle, d'autres sites sont concernés par une mesure similaire comme Vire, Carentan, Valognes, Briouze et Mézidon. Dans d'autres gares, comme Cherbourg, Caen, Saint-Lô, Rouen ou Le Havre, ces guichets verraient leur ouverture réduite.

"On va fermer des guichets aux heures de pointe"

"Là on va faire disparaître en moyenne 50% des guichets et de la présence humaine dans ces gares", estime Allan Bertu et de dénoncer "une incidence sur les personnels avec une suppression de 20 emplois, pour le moment", ainsi qu'une "dégradation certaine de l'offre ferroviaire pour les usagers du service public : les files d'attente vont s'allonger et on va fermer les guichets, notamment sur Caen, aux heures de pointe". 

La CGT annonce qu'elle compte interpeller sur ces sujets les élus locaux ainsi que les usagers. Une pétition devrait leur être présentée ce jeudi matin en gare de Caen.

Contactée par notre rédaction, la SNCF n'a pas souhaité communiquer sur ces fermetures. Dans les colonnes de nos confrères de Ouest-France, l'entreprise indique "travailler sur le sujet avec les élus locaux gare par gare".

A lire aussi

Sur le même sujet

Message d'espoir

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne