Un transport de Mox vers le Japon serait prévu pour mercredi

© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP

 8 tonnes de Mox, mélange de plutonium et d'uranium, partiraient du port de Cherbourg mercredi à bord de deux navires actuellement en attente en Angleterre. Ce serait le 6eme transport de Mox de la France vers le Japon depuis 1999.

Par Sabine Daniel


avec l'AFP et ONG Greenpeace

Yannick Rousselet, porte parole de l'ONG Greenpeace, l'affirme à nos confréres de l'AFP: " Ce Mox est à destination du réacteur nucléaire de Takhama N°4". Il détaille et ajoute que deux navires:  le Pacific Egret et le Pacific Héron, de la compagnie Pacific Nuclear Transport Limited, seraient en attente dans le Sud de l'Angleterre pour venir charger les 8 tonnes de Mox fournis par Areva.
Le scénario selon Yannick Rousselet de Greenpeace serait le suivant:  les camions blindés sortiraient de l'usine dans la nuit de mardi à mercredi et, après chargement, les deux navires de transport nucléaire prendraient la mer en fin de journée mercredi 5 juillet vers le Japon.  

Du côté de l'usine Areva de Flamanville, c'est actuellement le silence radio le plus total. Rien ne filtre. La direction de l'entreprise n'a fait aucun commentaire.

Le Mox est un mélange de plutonium et d'uranium qui permet, selon Areva, de recycler le plutonium produit lors de l'irradiation des combustibles classiques ( l'uranium) dans les centrales nucléaires. Les écologistes affirment, quant à eux, que le Mox est un combustible extrêmement dangereux et que les moyens de son acheminement vers le Japon ne sont pas fiables.





Sur le même sujet

La journée dieppoise de Thomas Pesquet

Près de chez vous

Les + Lus