Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Premières restrictions d'eau pour 34 communes des Pyrénées-Orientales

illustration / © F3 LR
illustration / © F3 LR

La préfecture du Roussillon a décidé la mise en place de restrictions d’eau. Cela concerne une trentaine de communes. La situation est particulièrement sensible sur la bordure côtière, dans les Aspres et sur une partie de la vallée du Réart.

Par Fabrice Dubault

Après une année 2015-2016 particulièrement marquée par un important déficit pluviométrique et par des niveaux des nappes phréatiques de la Plaine du Roussillon historiquement bas, les précipitations de ces derniers mois n'ont pas permis une recharge suffisante sur certaines parties du territoire.
Ainsi la situation est particulièrement sensible sur la bordure côtière pour la moitié Nord des Pyrénées-Orientales, dans les Aspres et sur une partie de la vallée du Réart. Le niveau des nappes phréatiques y est déjà très bas.

Les 34 communes concernées par les restrictions


- Canet-en-Roussillon, Le Barcarès, Sainte-Marie, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Torreilles

- Alenya, Bages, Banyuls-dels-Aspres, Brouilla, Cabestany, Canohès, Corneilla-del-Vercol, Elne, Fourques, Llupia, Montauriol, Montescot, Ortaffa, Passa, Perpignan, Pollestres, Ponteilla, Sainte-Colombe-de-la-Commanderie, Saint-Jean-Lasseille, Saleilles, Terrats, Théza, Tordéres, Tresserre, Trouillas, Villemolaque, Villeneuve-de-la-Raho, Vivés.

Les mesures d'interdiction d'usage de l'eau


- l'arrosage de 8 heures à 20 heures des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d'agrément, des espaces sportifs de toute nature à l'exception des jardins potagers,
- le lavage des véhicules hors des stations professionnelles sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (sanitaires, alimentaires ou techniques) et pour les organismes liés à la sécurité publique,
- le remplissage des piscines, hors mise à niveau,
- le lavage à l'eau des voiries, sauf impératifs sanitaires et à l'exception des lavages effectués par des balayeuses laveuses automatiques,
- le nettoyage à l'eau des terrasses et des façades, hors travaux,
- le fonctionnement des fontaines publiques en circuit ouvert.

Parmi les nappes présentant les situations les plus favorables, avec des niveaux proches de la moyenne, le BRGM cite les aquifères karstiques des régions de Nîmes et Montpellier, la nappe de la craie de Bourgogne et du Gatinais (sud du Bassin parisien), les nappes alluviales de Corse (est de l'île).

Sur le même sujet

Elections législatives : le second tour en Ariège

Près de chez vous

Les + Lus