FC Nantes : ce qu’il faut savoir du nouveau stade

Que va-t-il advenir du stade de la Beaujoire quand le nouveau stade de Nantes va émerger ? / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Que va-t-il advenir du stade de la Beaujoire quand le nouveau stade de Nantes va émerger ? / © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Un nouveau stade 100% financé par des fonds privés à la place de la Baujoire en 2022 : ce mardi  Waldemar Kita, président du FC Nantes, Johanna Rolland, présidente de Nantes Métropole, et Yoann Joubert, PDG du groupe immobilier Réalités l’ont annoncé en conférence de presse.

Par P.S.

Rien n’avait filtré jusqu’à présent. C’est désormais officiel : un nouveau stade devrait voir le jour à Nantes à l’intersaison 2022.

Financé à 100% par le privé

« Ce n’est plus à l’argent public de financer un grand projet », a insisté la maire de Nantes Johanna Rolland en conférence de presse, mentionnant notamment les salaires dans le foot. Dans d’autres villes où de grands stades ont été bâtis récemment (notamment Lille ou Lyon), le financement des collectivités publiques avait été sollicité d’une manière ou d’une autre.

►Les réactions 24 heures après l'annonce 



Plus de stade de la Beaujoire

Adieu le stade historique de Nantes, qui avait vu le jour en 1984, il sera entièrement détruit. Le nouveau stade sera bâti sur le terrain de l’actuel parking.
Pour Waldemar Kita, président du FC Nantes, construire un stade moderne c’est une manière de s’adapter aux nouvelles règles de l’UEFA et de la FIFA, notamment en terme de sécurité. D’après et Yoann Joubert, PDG du groupe immobilier Réalités, en charge du projet, conserver l’ancien stade pour le rénover aurait été plus onéreux.
En revanche, la capacité d’accueil du nouveau stade ne devrait pas beaucoup augmenter. Alors que la Beaujoire peut accueillir un peu plus de 37 000 personnes, le projet en cours espère en faire venir 40 000 environ.
La maire de Nantes l’assure : les tarifs resteront abordables.
La conférence de presse sur le nouveau stade en intégralité

Plus qu’un stade

Même si le projet reste à préciser, des grandes lignes ont été évoquées : autour du stade, on devrait voir apparaître des logements, 1500 au moins, avec une partie dédiée aux logements sociaux et abordables. Un hôpital du sport axé également sur le bien-être pourrait aussi voir le jour, ainsi qu’une résidence pour personnes âgées, une école et un parking. Johanna Rolland a demandé à ce que soit érigé un musée du FC Nantes. Le projet promet d’être innovant en matière de transition énergétique.
En revanche, pas de centre commercial, comme cela avait déjà été évoqué, la présidente de la métropole a tenu à ce que ce projet soit abandonné, pour maintenir la vitalité du centre-ville.

200 millions au moins

Une concertation est prévue début novembre entre les habitants, les supporters et les acteurs économiques.

Bien sûr, tout cela a un coût : 200 millions d’euros environ rien que pour le stade.

Ce mardi, Waldemar Kita est l'invité de notre 19/20




A lire aussi

Sur le même sujet

ND DEs Landes : Yannick Favennec interpelle Nicolas Hulot

Près de chez vous

Les + Lus