Revue de presse : la ministre Christiane Taubira sur le fil ?

Christiane Taubira peut-elle être dans le gouvernement et rester critique, s'interroge Libération. Le Parisien / Aujourd'hui en France annonce un film tiré du livre de Valérie Trierweiler. Y a-t-il lieu de polémiquer sur le dernier libre de Michel Houellebecq ? demande le gratuit 20 Minutes.


Plusieurs personnalités en première ligne ce mardi dans la presse nationale. D’abord Christiane Taubira, dans Libération. Le quotidien se demande à quoi joue la Garde des Sceaux, qui fait figure de poids lourd du gouvernement, mais qui n’hésite pas pour autant à fronder si nécessaire. Dans une interview elle se défend d’être d’une façon ou d’une autre en dehors du gouvernement, mais elle dit avoir de sérieuses batailles à mener dans son domaine de la justice. 

François Hollande passe à l’offensive médiatique. Valérie Trierweiller lui emboîte le pas. "Après le livre, le film" annonce le Parisien / Aujourd’hui en France. "Merci pour ce moment" devrait être adapté au cinéma par la réalisatrice Saïda Jawad, proche de l’ancienne compagne du président.

Dans 20 Minutes, Michel Houellebecq  et la sortie de son nouveau roman, "Soumission", qui fait polémique. Le pitch est le suivant : en 2022 en France, la présidence se retrouve au mains d’un parti musulman qui s’est allié au PS et à l’UMP pour faire front au FN.

A lire aussi dans la presse régionale

Le train à 1 euros victime de son succès en Languedoc-Roussillon. Hier, à l'occasion du lancement, le site internet permettant de réserver les billets était déjà saturé, rapporte l'Indépendant Catalan. Un "méga bug" qui devrait prendre fin ce mardi, précise France 3.

L'interminable procès du Médiator, en une de Var Matin.Voilà 7 ans que le scandale a éclaté sur ce médicament dangereux, et des victimes attendent toujours un jugement, et une indemnisation. En mai dernier, Irène Frachon, le médecin breton qui avait donné l'alerte, disait espérer que le laboratoire tiendrait ses promesse de dédommager les personnes concernées, relayait France 3 Bretagne.

"Casques audio, le cri d'arlarme", et l'alerte très sérieuse du Télégramme. Les dommages d'un son trop fort peuvent être irréversibles, et d'après les ORL, le message ne passe pas assez bien chez les jeunes. Sur le site internet de France 3 Poitou-Charentes, des chiffres : par exemple, seulement 21% des jeunes disent s'éloigner systématiquement des enceintes en concert si le son est trop fort.