Le Rétro Zap du 1er mars

© FTR
© FTR

Chaque jour, France 3 Toutes régions vous propose d'embarquer dans sa machine à remonter le temps.
Événements internationaux ou simples anecdotes, revivez grâce aux archives de l'INA, quelques uns des faits qui ont marqué l'Histoire ... La petite comme la grande !"

Par Marie Chatillon

Au sommaire de notre Rétro Zap du 1er mars 2015

Selon le recensement agricole de 2010, la France compte un peu plus d’un million de personnes participant à une activité agricole.  Ils étaient dix millions en 1945. En un peu plus d’une soixantaine d’année, le monde rural a connu de profonds changements. Entre autres : l’aide américaine en 1949, le concours agricole en 1956, le remembrement et la mécanisation de l’agriculture en 1958,  les conditions de vie difficiles d’une agricultrice dans les années 1960, les manifestations paysannes de 1971 et l’arrivée des 1ers robots cueilleurs en 1988…

Images tirées des archives télévisuelles de l'INA (Institut National de l'Audiovisuel)
Rétro Zap du 1er mars 2015


13 janvier 1949 : Le plan Marshall pour l'agriculture

Sur le port du Havre, en présence de l'administrateur du Plan Marshall pour la France et du ministre de l'Agriculture, Pierre Pfimlin, déchargement des premiers tracteurs fournis par les Etats-Unis à la France dans le cadre du plan de relèvement économique de l'Europe.

14 mars 1956 : Le 65e Concours Générale Agricole

Dans la lignée des comices agricoles du XVIIIe siècle et du "concours annuel de boeuf gras" créé en 1844 à Poissy, le 1er Concours Général Agricole (CGA) se déroule du 14 au 23 février 1870 au palais de l'industrie à Paris. C'est un événement pour les propriétaires et fermiers, qui s'y rendent avec les plus beaux spécimens de leur élevage dans l'espoir d'être sélectionnés et primés.

15 mars 1955 : Les tracteurs de Sommières

Cinquante sept tracteurs de la marque Energic viennent d'arriver à la gare de Sommières. Il s’agit d’une commande hors norme, passée par les deux cent quatre vingt habitants du village d’Aspères dans le Gard. Ils ont décidé, d’un commun accord, de moderniser leurs méthodes agricoles.

5 mars 1988 : Un robot cueilleur

Roger Pellenc, inventeur et PDG de la société éponyme, présente "Magali", le premier robot cueilleur de fruits au monde. Équipé de capteurs ultrasons, il circule seul dans le verger et repère les fruits mûrs grâce à des caméras. Son bras, équipé d'une ventouse, fonctionne comme un aspirateur pour effectuer la cueillette des fruits.

11 mars 1954 : Le président Coty au concours agricole

Il est une tradition à laquelle ne déroge aucun président de la République française. Il s’agit de l’inauguration du Concours Général Agricole. Le président Coty était donc présent à cette 63e édition. Il a ainsi pu apprécier le meilleur de la production des éleveurs et agriculteurs français et échanger avec eux sur les difficultés d'un monde rural en pleine mutation.

5 février 1960 : La journée d'une agricultrice bretonne

Les femmes d’agriculteurs représentent une main d’œuvre de tout instant dans les fermes. En plus de leur rôle de mère de famille, elles participent journellement aux travaux de l’exploitation. Au début des années soixante, leurs conditions de vie restent difficiles pour nombre d’entre elles qui n’ont pas encore accès à l’eau courante et à l’électricité. Une jeune agricultrice bretonne, en train de faire sa lessive à la rivière, témoigne de son quotidien.

23 mai 1956 : Barrages paysans sur les routes de France

Le monde paysan est en colère ce jour de mai 56. Sur toutes les grandes routes de France, des manifestations bloquent la circulation. Par cette action, les agriculteurs entendent attirer l’attention des politiques sur les difficultés du monde agricole depuis la seconde guerre mondiale. Dans un contexte des Trente Glorieuses, les exploitations connaissent des modifications considérables (mécanisation, motorisation, remembrement…) ce qui génère des coûts importants, un endettement des paysans et des revenus agricoles qui n’évoluent pas en conséquence.

30 mars 1960 : Au chaud l'hiver dans l'étable

Pour survivre au climat rigoureux qui règne en montagne pendant la longue période de l’hiver, les paysans montagnards usent d’ingéniosité. Ils  déménagent dans l’étable pour vivre les mois les plus rudes auprès de leurs bêtes et profiter ainsi de la chaleur qu'elles dégagent. C’est le cas de la famille Girard qui habite dans le village savoyard d’Albiez-le-Vieux, aux pieds des aiguilles d'Arves. Tous les hivers, les parents, le grand-père et les six enfants cohabitent avec leurs animaux, huit vaches et cinq veaux.

15 juillet 1959 : L'agriculture du futur

Les chercheurs du CNRS de Gif-sur-Yvette et les agronomes de l’INRA à Versailles travaillent sur un nouveau procédé de culture : la culture hors sol (culture hydroponique). Ils mettent au point des solutions nutritives pour permettre la pousse de plants sans aucun apport de terre. On découvre dans leurs laboratoires, des ananas et des bananiers cultivés selon cette méthode. Une première application à grande échelle a été réalisée à la roseraie d'Antibes. Dans ce cas, les rosiers sont enracinés dans du sable. Celui-ci ne joue qu'un rôle de support matériel, les éléments nutritionnels étant apportés par un système de canalisations.

7 mars 1968 : De Gaulle au SIMA

Ce 7 mars 1968 est marqué par la venue du général de Gaulle au Salon de l’agriculture. Après avoir été accueilli par le ministre de l’agriculture, M. Edgar Faure, le préfet de Paris, M. Maurice Doublet et M. Maurice Grimaud, préfet de police, le chef de l’Etat arpente les allées du salon guidé par son président M. Sarragon. La thématique de cette année étant consacrée au cadre de vie des populations rurales, on y découvre le futur visage de nos campagnes, avec notamment une maquette d'habitation qui a particulièrement attiré l'attention du général de Gaulle.

17 septembre 1958 : Le remembrement

Après la guerre, la France profite du plan Marshall pour se lancer dans la modernisation de ses techniques agricoles. Les tracteurs et autres machines agricoles font leur apparition. On généralise l’utilisation des produits chimiques. C’est la course à la productivité. Or nos exploitations ne sont pas adaptées à ces nouveaux modes de production. S’appuyant sur la loi du 9 mars 1941, la France lance un grand remembrement. Les terres sont redistribuées aux paysans de façon à regrouper les surfaces en un seul tenant et de préférence autour des propriétés.

19 juin 1966 : Un paysan sans tracteur

Si la période est à la modernisation et à la mécanisation des exploitations agricoles, certains paysans continuent de cultiver leur terre à la manière de leurs aïeux. Ils ne trouvent pas leur compte dans l’achat d’un tracteur qui les mettrait dans une situation d’endettement trop importante pour leur petite exploitation. C’est le cas d’un agriculteur creusois qui témoigne de sa fidélité à ses deux chevaux de trait.


 

Sur le même sujet