L'actualité du 15 mai sur nos sites

Edouard Philippe, et Emmanuel Macron (ARCHIVES SAINT NAZAIRE 01/02/2016). / © Max ppp
Edouard Philippe, et Emmanuel Macron (ARCHIVES SAINT NAZAIRE 01/02/2016). / © Max ppp

Dans l'actualité de ce lundi 15 mai : le juppéiste Edouard Philippe choisi comme nouveau Premier ministre, des entreprises françaises victimes d'une cyberattaque mondiale, et Paris qui joue de ses charmes auprès du CIO pour accueillir les Jeux Olympiques 2024.

Par Violaine Legrand

Lundi 15 mai,  1er jour de l'ère Macron

Matignon. Il était pressenti comme le favori, c'est dorénavant confirmé : Edouard Philippe a été nommé ce lundi après-midi Premier ministre. France 3 Normandie revient sur le parcours de la nouvelle tête du gouvernement, élu LR, maire du Havre depuis 2010 et proche d'Alain Juppé, lequel n'a pas tardé à réagir à sa nomination. Pour les plus curieux, Franceinfo a dressé la liste des 7 choses que vous ignorez peut-être sur Edouard Philippe.

© IP3 PRESS/MAXPPP
© IP3 PRESS/MAXPPP



Élysée. Le palais du Faubourg Saint-Honoré a un nouvel occupant : hier a eu lieu la passation de pouvoir entre François Hollande et Emmanuel Macron, dont on retrouve les moments forts en vidéo dans cet article. France 3 Paris-Ile de France est également allé à la rencontre d'anonymes pour les interroger sur la manière dont ils ont vécu cette journée


© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP


Dans le reste de l'actualité

- Depuis vendredi, un virus exploitant les failles des systèmes Windows se propage sur la toile. Il aurait déjà affecté des milliers de PC, dans près de 150 pays. Malgré ses répercussions modérées en France, le fonctionnement de certaines entreprises a été fortement perturbé. C'est le cas de l'usine Renault de Douai, dans le Nord. 

- Le Comité international olympique est arrivé ce dimanche pour une visite de trois jours dans la capitale. Une durée courte mais cruciale pour la suite de la candidature française à l'organisation des JO 2024. On fait le point sur le programme des visites du comité.



- C'est une histoire à faire grincer des dents les défenseurs de la langue bretonne. Fañch, le prénom choisi par un couple de Bretons pour leur petit garçon, a été rejeté par les services de l'état civil de Quimper. Motif ? Le "ñ" n'est pas reconnu par l'administration française. Heureux dénouement finalement : la mairie est revenue sur sa décision.

- Et si vous aviez raté la course Transbaie, l'émission spéciale est disponible en replay et les plus belles images sont à retrouver dans notre grand format sur le site de France 3 Hauts-de-France.



Sur le même sujet

80km/h sur le réseau secondaire ?