Alerte rouge : les bons réflexes à adopter lorsque la sirène retentit

les sirènes ont retenti ce week-end dans le Var et les Alpes-Maritimes / © France 3 Côte d'AZur
les sirènes ont retenti ce week-end dans le Var et les Alpes-Maritimes / © France 3 Côte d'AZur

Ce samedi, fait exceptionnel, les sirènes de la sécurité civile ont retenti dans le Var et les Alpes Maritimes pour alerter la population sur les dangers liés aux forte pluies et aux inondations. Quels comportements adopter en pareil cas ? 
 

Par Ariane Combes

Reconnaître la sirène

Trois sirènes successives d'un peu plus d'une minute séparées par un silence de 5 secondes.Un son montant et descendant facilement identifiable... Cette alerte sonore régulièrement testée dans les communes le premier mercredi de chaque mois à midi est utilisée pour alerter la population d'un danger exceptionnel : en cas de catastrophe météo mais aussi en cas de séisme, rupture d'un barrage, avalanche ou encore pour un risque industriel.  Beaucoup de sirènes ont été installées à la fin des années 1940 dans le cadre du réseau national d’alerte. Elles avaient pour but d’alerter la population en cas de menace d’attaque aérienne. Désormais elles sont utilisées pour tout type de risque majeur.

Se mettre en sécurité

Quand la crue menace, il est conseillé de reporter ses déplacements, de ne pas utiliser sa voiture et de s'éloigner des cours d'eau. Dans le Var et les Alpes-Maritimes lors des inondations meurtrières des 23 et 24 novembre, le ministère de l'intérieur a invité la population via son compte twitter à ne pas sortir de chez elle et si possible s'installer dans une pièce surélevée voire même si nécessaire sur le toit avec de l'eau, quelques vivres et un kit de survie.
 

D'une manière générale, il est recommandé de ne pas rester près des fenêtres. En cas d'explosion ou de vents violents les vitres peuvent se briser et blesser les personnes à proximité. En cas de nuage toxique, évitez aussi d'ouvrir les fenêtres pour savoir ce qui se passe dehors et n'allumez pas une quelconque flamme car une pollution de l'air peut-être inflammable indique sur le site internet service-public.fr

Se tenir informé

Au-delà de la sirène, les communes ou les préfectures délivrent des messages via la radio, la télévision, ou encore les réseaux sociaux. Tout au long de l'alerte rouge en vigueur samedi après-midi et dimanche matin dans le Var et les Alpes-Maritimes, la ville de Biot a régulièrement informé ses habitants et délivré des conseils sur la conduite à tenir.
 

Rester en sécurité

Une fois qu'on est à l'abri, il est recommandé d'attendre la levée de l'alerte pour se déplacer à nouveau. Une consigne pas toujours simple à respecter. Interrogé à l'occasion d'un exercice de gestion d'une inondation organisé fin octobre dans sa commune, le maire de Brignais dans le Rhône expliquait qu'en cas de crue les enfants étaient gardés dans les écoles. "Le plus dangereux en pareil cas, témoignait-il, ce ne sont pas les enfants mais les parents qui prennent des risques inconsidérés."

Selon un sondage Ifop commandé en 2013 le ministère de l'écologie, seul un français sur 5 connait la conduite à tenir en cas de déclenchement des sirènes.

Sur le même sujet