11.300 km entre Wuhan et Lyon : une nouvelle route ferroviaire s'ouvre vers la Chine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Angélique Mangon

C'est un train pas tout à fait comme les autres qui est entré ce jeudi matin en gare de Vénissieux Saint-Priest. Ce train de fret parti de Wuhan en Chine, il y a quinze jours, a parcouru plus de 11.000 kilomètres. Une nouvelle étape dans les relations entre la Chine et la région.

Il était attendu pour 8 heures, mais le train de fret venu de Wuhan est finalement entré en gare de Vénissieux Saint-Priest vers 11h30 ce jeudi matin. Parti de Chine il y a quinze jours, le convoi a emprunté la mythique Route de la Soie et traversé sept pays.







Cette nouvelle liaison entre la Chine et Lyon s'inscrit dans le grand projet stratégique du gouvernement chinois "one Belt, one road" qui vise à mettre en place de nouvelles liaisons ferrovières et maritimes avec différents pays d'Europe. Cette première liaison est amenée à devenir régulière et le train devrait emprunter ce trajet deux à trois fois par mois.







Des entrepreneurs intéressés



Ce mode de transport intéresse de nombreux entrepreneurs chinois et français puisqu'elle est plus rapide et plus écologique qu'une liaison maritime. En effet, il faut 15 jours pour relier Wuhan à Paris en train contre 35 à 50 en bâteau. Le coût du voyage est moins élevé que celui de l'avion mais plus que celui du bâteau.



durée de la vidéo: 01 min 56
Reportage : Julien Savadon, Paul Satis et Laurie Cortial. Intervenants : Wang Ju, Consul général de Chine à Lyon ; Alain Galiano, Vice-président Métropole de Lyon, chargé des relations internationales ; Frédéric Fiorio, Responsable logistique chez Solvay ; Jiapu Wang, Wuhan Asia-Europe Logistics.




 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité