14 juillet: nouvelle nuit agitée en région lyonnaise avec 16 interpellations

Voitures calcinées à Meyzieux / © JEG, F3 Rhône Alpes
Voitures calcinées à Meyzieux / © JEG, F3 Rhône Alpes

Après un week-end émaillé de violences dans l'Est lyonnais, la nuit du 14 juillet a encore été agitée avec 16 interpellations dans l'agglomération, dont beaucoup de mineurs, pour des jets de pétards et de projectiles.

Par AFP

Les pompiers du Rhône ont fait état de 2.600 appels au total sur le département durant la nuit, notamment pour "des voitures incendiées, des feux sur la voie publique". Mais aucun blessé grave n'est à déplorer, selon les secours.

La préfecture n'a pas souhaité communiquer, notamment sur le nombre des voitures brûlées. Le quotidien régional Le Progrès fait état d'une cinquantaine" de véhicules dans la seule nuit du 13 au 14, particulièrement agitée dans l'Est lyonnais où les communes ont tiré leur feu d'artifice dès lundi soir.

Huit jeunes avaient déjà été interpellés. Plus de 300 policiers et gendarmes étaient mobilisés sur l'agglomération. Dans la nuit de mardi à mercredi, les incidents ont commencé peu après le feu d'artifice de Lyon. Parmi les interpellés, trois jeunes de 13, 16 et 18 ans l'ont été alors qu'ils venaient de jeter un pétard dans un véhicule municipal.

En banlieue, à Villeurbanne, un jeune de 19 ans a été arrêté pour des tirs de mortier en direction des policiers, puis deux adolescents de 15 et 16 ans pour des tirs vers des passants et l'incendie d'une poubelle. A Vaulx-en-Velin, quatre jeunes ont été interpellés après déjà plusieurs arrestations depuis samedi pour des violences urbaines qui ont ciblé notamment policiers et pompiers.

En début de semaine, les maires de Vénissieux, où un supermarché a été partiellement incendié, et Vaulx-en-Velin avaient fermement condamné ces actes. Dans la banlieue de Grenoble, des locaux de la police municipale ont été en partie incendiés à Meylan.

Sur le même sujet

Les + Lus