• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tony Parker pourrait quitter l'ASVEL

Déçu que le projet d'une grande salle à Villeurbanne - le club de basket dont il est vice-président depuis 3 ans - soit au point mort, il réfléchit à "d'autres possibilités".

Par Sandra Méallier

Tony Parker ,vice président et actionnaire de l'Asvel,  va -t-il se désengager du club ?
La menace est pour le moins sérieuse aprés l'echec du projet immobilier et de l'Académie de basket qu'il voulait lancer .En juin dernier la direction de l'Asvel avait renoncé à la construction d'une nouvelle salle,une enceinte de 12 à 14000 places,faute d'un terrain disponible à Villeurbanne.Tony Parker rêvait pourtant de cet équipement pour faire de l'ASVEL un grand club européen.
Tout récemment encore il confiait à l 'AFP sa déception: "Je suis trés décu par rapport à l'évolution du projet .A la base, je voulais aller là-bas (NDLR:à Villeurbanne) pour la nouvelle salle et l'Académie .Aujourd'hui ,la grande salle,c'est plus qu'au point mort,c'est au fond du trou "...

Tony Parker ne cache pas ses ambitions mais il se trouve aujourd'hui  confronté au refus du maire de Villeurbanne de laisser partir le club dans une commune voisine.
Dans son émission ,le TP show sur RMC,Parker a laissé entendre qu'il n'abandonnait pas pour autant la partie: "Je suis toujours à l'ASVEL.Je vais à Lyon cette semaine et nous allons enchaîner de grosses réunions.J'aimerais que ls choses avancent ,c'est tout.Pour l'instant on n'a aucun projet de salle.On a abandonné le projet à Villeurbanne,il faut voir où on va la faire "  .
Dans un article publié sur Sport24.com , Emmanuel Quintin évoque des alternatives plausibles :Gerland où le Palais des sports doit être rénové  ou encore  le site du futur Stade des lumiéres de l'Olympique Lyonnais...

Quoi qu'il en soit,Tony Parker doit être ce soir à l'hotel de ville de Villeurbanne pour la présentation officielle de l'ASVEL. La question de son engagement auprés de l'ASVEL lui sera posée en présence du maire, Jean Paul Bret .
Chacun devant clarifier ses positions.             

A lire aussi

Sur le même sujet

"j’ai supporté tout ça pour mes enfants", explique "Baya" (66 ans)

Les + Lus