Lieux de mémoire à Lyon : les prisons du quartier Perrache

Publié le Mis à jour le
Écrit par DM

A l'occasion des Journées du Patrimoine, 1200 personnes vont pénétrer dans l'enceinte de l'ancienne prison St-Paul pour découvrir l'exposition "Passages, de la prison vers l'université" réalisée par cinq artistes. 

Dossier Prisons de Lyon : mémoire d'écrou (F.Cagnin & M.Boudet)
##fr3r_https_disabled##Un parcours artistique : St-Paul ouvre exceptionnellement ses portes 
Un parcours balisé est prévu pour les 1200 visiteurs qui pénétreront au coeur de la prison Saint-Paul à l'occasion des journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre. Ils pourront découvrir des oeuvres d'Ernest Pignon-Ernest, Georges Rousse, Patrice Giorda, Perrine Lacroix et Pierre Gangloff...
##fr3r_https_disabled##
Retour sur l'histoire des prisons lyonnaises avec Bernard Bolze
Patrimoine en péril "derrière les voutes"... la mobilisation a payé
Après le transfèrement de plus de 400 détenus de Saint-Paul Saint-Joseph à la maison d'arrêt de Corbas, en 2009, les prisons lyonnaises du quartier Perrache sont restées à l'abandon. Un projet de démolition, un temps envisagé, a été abandonné. La mobilisation des défenseurs du patrimoine s'est révélée payante. L'Etat décide de lancer fin 2010 un concours architectural concernant le devenir du site. Une contrainte : la préservation des éléments remarquables des édifices. Car cet ensemble, composé de deux prisons, constitue un témoignage unique en France de l'architecture carcérale du XIXe siècle. D'un côté, conçue par Louis-Pierre Baltard, la prison Saint-Joseph, bâtie en 1830, selon un plan en peigne. De l'autre, la prison Saint-Paul construite en 1860, selon un plan panoptique. Deux prisons pour deux visions de l'enfermement ... des prisons qui ont surtout fait parler d’elles durant des décennies en raison de leur vétusté, de leur insalubrité et des conditions d’incarcération déplorables.

Ci-dessous le point sur l'histoire des prisons de Lyon, avec Bernard Bolze, fondateur de l'OIP (Observatoire international des prisons)...


Fermez les prisons, ouvrez des écoles...
La reconversion des prisons lyonnaises va bientôt entrer dans sa phase active. Les travaux devraient débuter en fin d'année et être terminés en 2015. Ce lieu de privation de liberté va devenir un lieu d'instruction et de savoir. C'est le projet du groupement formé, entre autres, par l'Université Catholique de Lyon, l'Opac du Rhône, Habitat et Humanisme. Le projet a remporté l'appel d'offre lancé par la préfecture pour la reconversion du site. Le projet baptisé "La Vie Grande Ouverte" prévoit notamment la préservation de la rotonde centrale et de la chapelle de Saint-Paul. Le projet prévoit la création du campus universitaire de 35.000 m², d'une résidence intergénérationnelle étudiants-séniors, de bureaux, de logements sociaux, de logements en accession à la propriété, de commerces de proximité... etc.
Lire aussi :
Prisons de Perrache, entrez dans la marmite du diable (Rue89 Lyon)

Des conférences sur l'histoire des prisons de Lyon
Trois conférences sont organisées samedi 15 septembre à Lyon (Grand amphi Espace Carnot - UCly - 23 place Carnot - Lyon 2e) - Entrée libre dans la limite des places disponibles.

  • 14h30 - 14h50 : une hIstoire des prisons Saint Joseph et Saint Paul, sous l'angle de l'urbanisme et de l'architecture, du XIXe au début du XXe  - par Véronique Belle (historienne de l'art, chercheur, Sevice de l'Inventaire général du patrimoine culturel / Région Rhône-Alpes)
  • 15h - 16h10 : une histoire générale des prisons en France, de la révolution à nos jours - par Christian Carlier (docteur en histoire, ancien sous-directeur des prisons de Lyon)
  • 16h15 - 17h : Une histoire des hommes. Quand gardien est gardé se rencontrent - par Christian Carlier et Louis Perego (ancien détenu et auteur de "Retour à la case prison")
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité