[Tirs au plomb à Echirolles] les deux suspects mis en examen

Les suites des tirs au plomb qui ont blessé 3 personnes samedi 6 octobre. Les deux étudiants déférés au Parquet, lundi 8 octobre, ont été mis en examen et incarcérés. 

C'est depuis cet immeuble de l'avenue Danièle Casanova que les 3 étudiants ont tiré, depuis le balcon, sur les voitures et les passants.
C'est depuis cet immeuble de l'avenue Danièle Casanova que les 3 étudiants ont tiré, depuis le balcon, sur les voitures et les passants.
Ces jeunes hommes, qui ont pris la direction de la prison, ont été mis en examen pour violences volontaires avec trois circonstances aggravantes : violence volontaire avec arme, en réunion, et sous l'emprise de l'alcool.

durée de la vidéo: 04 min 17
Interview de Claude Coutaz, avocat d'une victime
Maître Claude Coutaz, avocat d'une des victimes, a expliqué que la carabine à air comprimé utilisée était équipée d'une lunette, laissant penser que les tireurs pouvaient viser les conducteurs qui circulaient en bas de leur immeuble. Toujours selon le défenseur, c'est à chaque fois le haut du corps qui était visé. Il a ajouté que les étudiants "n'étaient pas si ivres que cela, puisqu'ils ont réussi à viser et toucher leurs cibles"

D'après une source policière, le taux d'alcoolémie était en effet supérieur à la moyenne, mais pas très important. 

Enfin, d'après un proche d'une victime cette fois, les étudiants auraient déjà utilisé leur carabine au mois d'août dernier, mais personne n'avait porté plainte à l'époque.

durée de la vidéo: 00 min 30
Tirs à Echirolles : Dans l'attente d'une comparution immédiate

Deux des victimes sont toujours hospitalisées  

Le jeune homme de 23 ans touché à l'abdomen a été opéré quelques heures après l'agression. Un homme de 28 ans, touché à l'épaule, est toujours en observation à l'hôpital Nord. Le plomb, passé très près du coeur d'après la famille, est logé dans la cage thoracique, et cela n'est pas forcément opérable. Un troisième homme de 37 ans a pris un plomb dans le nez.

Rappel des faits



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers