Grenoble, rassemblement de soutien aux jeunes communistes agressés par “un groupe d'extrême droite”

Le rassemblement a eu lieu sur les lieux de l'agression rue Denfert-Rochereau à Grenoble / © Jules Izac
Le rassemblement a eu lieu sur les lieux de l'agression rue Denfert-Rochereau à Grenoble / © Jules Izac

Ce mardi à 18 heures, le Parti Communiste et des associations de gauche appellent à manifester contre l'extrême-droite. Dix jours après une agression sur des militants qui sortaient de la fédération du PCF à Grenoble.

Par France 3 Alpes

L'agression a eu lieu vendredi 19 octobre vers 23H alors que les six jeunes militants sortaient du local de la Fédération du Parti Communiste de l'Isère, aux abords de la gare de Grenoble.

Face à eux, "un groupe se revendiquant ouvertement d'extrême droite" les a poursuivis jusqu'à la rue Denfert-Rochereau, aux abords du "D'enfer Pub". "Ils étaient une quinzaine, armés de barres de fer, de matraques et d'autres armes, c'était un véritable guet-apens", témoigne le communiqué du mouvement des Jeunes communistes, "des menaces de mort ont été proférées et de nombreuses insultes racistes".

Le lieu de l'agression rue Denfert-Rochereau à Grenoble / © Google maps
Le lieu de l'agression rue Denfert-Rochereau à Grenoble / © Google maps
L'un des jeunes militants communistes a été blessé au visage, il souffre d'une fracture du nez. En outre, le jeune s'est fait dérober ses papiers d'identité. Il a porté plainte au commissariat de Valence où il réside. Une seconde plainte a été déposée au commissariat de police de Grenoble ce mardi 23 octobre en matinée.

DMCloud:9435
Témoignages des jeunes communistes agressés
Le MJCF a décidé de lancer un appel à un rassemblement le mardi 30 octobre, sur les lieux de l'agression, rue Denfert-Rochereau, pour condamner ces agissements "de groupuscules fascisants qui sévissent dans une certaine impunité en Isère". 

"A l'heure où l'extrême-droite tend à être banalisée par le monde politique", 
s'inquiètent ces jeunes communistes, "ces évènements confirment la dangerosité de ce parti pour la vie démocratique et l'ordre public"

Sur le même sujet

Les + Lus