Le Panoramique des Dômes a été sanglé pour ne pas basculer en attendant la visite du BEA-TT, mardi matin

Au lendemain du déraillement du Panoramique des Dômes, le train a crémaillère, toujours en équilibre, a été sanglé pour éviter qu'il ne bascule complètement.

Sur le chemin des Muletiers, où l'on croise à nouveau quelques promeneurs lundi, le Panoramique des Dômes n'a pas bougé. Heureusement, car il est en équilibre depuis qu'il a déraillé dimanche matin. Pour éviter qu'il ne se couche complètement, une équipe de maintenance a sanglé l'engin en le fixant au sol. Une vingtaine de sangles retiennent désormais la rame qui a basculé. 
Mardi matin, le Bureau d'Enquête sur les Accidents de Transport Terrestre (BEA-TT) enverra une équipe pour déterminer les circonstances exactes qui ont entraîné l'accident.

L'erreur humaine, avancée dès dimanche, a d'ores et déjà amené le Conseil Général du Puy-de-Dôme et l'exploitant du train à crémaillère, TC Dôme, à suspendre le contrat de Transdev Auvergne, la société qui fournit le service de conduite du train. TC Dôme a également décidé de saisir la justice en déposant plainte pour manquement caractérisé à la réglementation des transports.