Cet article date de plus de 9 ans

Tuerie de Chevaline, la famille Al-Hilli liée au parti de Saddam Hussein

Un compte en Suisse, crédité d'un million d'euros, trésor du parti de l'ancien dictateur irakien était géré par le père de Saad Al-Hilli, ce Britannique tué à Chevaline. Une révelation de la presse allemande.
Selon l'édition internet du Bild, les services secrets allemands (BND) révèlent que le père de Saad al-Hilli, 50 ans, tué par balles avec sa femme et sa belle-mère près d'Annecy, gérait un compte bancaire en Suisse garni par le parti de Saddam Hussein.

Le journal affirme qu'après la mort de son père, Kadhim al-Hilli, en 2011 Saad al-Hilli avait accès à ce compte doté d'un million d'euros issu des caisses de l'ancien parti irakien.

La piste du différend financier

"Cela fait des dizaines d'années que le BND surveille les transactions financières entre l'Occident et l'Irak", a indiqué cette source au quotidien, affirmant que la piste d'un différend financier pourrait expliquer le drame qui s'est joué le 5 septembre.

Interrogé sur d'éventuels liens entre la famille de Saad al-Hilli et la fortune de l'ex-dictateur irakien, Saddam Hussein, évoqués par le journal Le Monde, le chef de l'enquête sur la tuerie dite de Chevaline, a démenti samedi la transmission d'informations par les services secrets allemands au Bureau de lutte antiterroriste de la gendarmerie.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tuerie de chevaline criminalité faits divers