• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tuerie de Haute Savoie : Peut -être un lien avec Saddam Hussein ?

Saad al- Hilli disposait du compte secret de son père en Suisse.Est ce la raison du drame qui s'est joué à Chevaline ? / © France3 Alpes
Saad al- Hilli disposait du compte secret de son père en Suisse.Est ce la raison du drame qui s'est joué à Chevaline ? / © France3 Alpes

Le père de Saad al-Hilli, tué avec deux membres de sa famille en septembre dans les Alpes françaises, avait des liens avec le parti irakien Baas de Saddam Hussein,affirme le journal allemand Bild lundi, citant une source des Services de renseignement allemands (BND).

Par Ph.Bette avec l'AFP et "Bild"

Selon l'édition internet de Bild, journal allemand à grand tirage,  les services secrets allemands révèlent que le père de Saad al-Hilli, 50 ans, tué par balles avec sa femme et sa belle-mère près d'Annecy où ils passaient des vacances, gérait le compte bancaire en Suisse du parti de l'ancien homme fort de Bagdad.

 / © Bid.de
/ © Bid.de


Le journal affirme qu'après la mort de son père Kadhim al-Hilli en 2006, Saad al-Hilli avait accès à ce compte doté d'un million d'euros issus des caisses de l'ancien parti irakien.Le journal allmeand évoque deux hypothéses.Selon la première, le pére de Saad aurait rompu tout lien avec le parti de Sadaam Hussein et fui l'Irak.BIld  avance aussi une autre hypothése selon laquelle Kadhim serait resté le trésorier du parti de Saddam Hussein malgré son exil en Europe. "Cela fait des dizaines d'années que le BND surveille les transactions financières entre l'Occident et l'Irak", a indiqué cette source au quotidien, affirmant que la piste d'un différend financier pourrait expliquer le drame qui s'est joué le5 septembre. Interrogé par l'AFP, le BND s'est refusé à tout commentaire.

Interrogé sur d'éventuels liens entre la famille de Saad al-Hilli et la fortune de l'ex-dictateur irakien, Saddam Hussein, évoqués par le journal Le Monde, le chef de l'enquête sur la tuerie dite de Chevaline, a démenti samedi la transmission d'informations par les services secrets allemands au Bureau de lutte antiterroriste de la gendarmerie.

Le 5 septembre, Saad al-Hilli, sa femme Iqbal, 47 ans, et sa belle-mère Suhaila al-Allaf, 74 ans, de nationalité suédoise, ont été tués par balles à Chevaline, près d'Annecy, où ils passaient des vacances, de même qu'un cycliste français, Sylvain Mollier, victime colatérale de ce drame. Les deux fillettes de ce couple britannique d'origine irakienne ont survécu à la fusillade, mais l'aînée a été grièvement blessée.

Le journal "Le Monde" révéle par ailleurs dans son édition du 27 octobre tous les "secrets de la scéne du crime". 

Sur le même sujet

Des chats empoisonnés à Argis (Ain)

Les + Lus