Cet article date de plus de 8 ans

Annonce de chômage partiel chez Renault Trucks

La direction du groupe industriel devrait recourir au chômage partiel dans les semaines et les mois à venir en raison d’une réduction de l’activité. Les sites de Bourg-en-Bresse et Vénissieux pourraient être touchés.
© France 3 Rhône-Alpes
Dans un contexte économique particulièrement difficile dans ce secteur - les immatriculations ont diminué d'un tiers par rapport à 2008 -, la baisse du recours à l'interim ne suffit plus.
Il y a quelques jours, au cours d'un Comité Central d'Entreprise, la direction de Renault Trucks a annoncé du chômage partiel pour le mois de novembre. Un nouveau CCE, le 5 novembre, devrait en préciser l'ampleur et les modalités. 

Les activités de production seraient les seules concernées avec, dans la région, les usines de Vénissieux dans le Rhône (assemblage des moteurs 9 et 11 litres, emboutissage),1300 salariés, et de  Bourg-en-Bresse dans l'Ain (assemblage de camions), 1900 salariés.
Le site de Blainville-sur-Orne, en Normandie (assemblage des cabines), 2500 salariés, serait également touché. 

Renault Trucks en chiffres
Présent dans plus de 100 pays avec 14 000 salariés et 1 600 points de vente, Renault Trucks, est détenu par le groupe Volvo.
Concepteur, constructeur et distributeur de véhicules industriels, il propose des camions de 2,7 à 120 tonnes, adaptés aux métiers de ses clients : livraison, distribution, construction, longue distance, applications spéciales et militaires.
Renault Trucks a commercialisé 45 000 véhicules en 2010.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
crise économique économie