L'ex-animateur de la télé suisse condamné à 3 ans de prison avec sursis

L'ex animateur de la télé suisse a été condamné hier par le tribunal correctionnel de Bourg en Bresse à 3 ans de prison avec sursis et à 20 000 euros de dommages et interêts pour les deux victimes.Il avait reconnu les faits. 

Le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse a reconnu coupable d'agressions sexuelles l'ex-animateur vedette de la Télévision suisse romande (TSR) Patrick Allenbach et l'a condamné mercredi à huis clos à trois ans de prison avec sursis assortis de mise à l'épreuve et obligation de soins, a-t-on appris auprès de son avocat,
Me Georges Rimondi.Le juge a suivi les réquisitions du procureur François Blanc pour la prison avec sursis, sans le destituer de ses droits civiques comme l'avait demandé le ministère public. 

M. Allenbach, qui est aujourd'hui retraité et conseiller municipal à Sergy (Ain), a également été condamné à 12.000 euros et 8.000 euros de dommages et intérêts pour deux parties civiles, alors que le procureur avait requis 30.000 euros de dommages au total, selon l'avocat. "Le résultat est tout a fait satisfaisant", a déclaré mercredi soir à l'AFP Me Rimondi.L'ancien présentateur vedette encourait 10 ans de prison et était jugé pour trois "agressions sexuelles de mineurs de 15 ans par une personne abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions", deux autres cas ayant été atteints par la prescription.

Il est toujours très connu en Suisse par les quadra et les quinquagénaires, notamment pour son émission "Rock et belles oreilles" durant les années 1980. Il avait alors profité de son aura pour s'entourer de nombreux adolescents et les inviter à son domicile, décrit comme une "caverne d'Ali Baba pour adolescents".La justice lui reprochait des attouchements et des fellations sur des adolescents, durant la fin des années 1980 et les années 1990."Patrick Allenbach n'est ni dans le déni, ni dans le clivage, il veut assumer ce qu'il a fait et il ne veut pas que les victimes passent pour des menteurs", avait déclaré mardi son avocat.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité