Chutes de neige persistantes dans la Loire

Un épais manteau neigeux recouvrait tôt ce matin St Genest Malifaux / © France3 Rhône Alpes
Un épais manteau neigeux recouvrait tôt ce matin St Genest Malifaux / © France3 Rhône Alpes

Il neigeait toujours ce matin jusqu'à 500 métres, dans le Pilat notamment. La circulation est difficile sur les petits axes Météo France prévoit un retour à la normale jeudi en fin de journée.

Par Philippe Bette

Météo France, qui a placé depuis mercredi les départements de la Drôme, l'Isère, la Loire et la Haute-Loire en vigilance orange pour des chutes de neige et du verglas, prévoit un retour à la normale jeudi en fin de journée.
Les précipitations doivent faiblir à la mi-journée et tomber progressivement sous forme d'averses, a précisé Météo France dans son bulletin national de suivi.

La quasi totalité des quelque 6.500 foyers qui avaient été privés d'électricité  mercredi dans le sud Isère ont été réalimentés dans la soirée, a indiqué ERDF, la filiale d'EDF qui exploite le réseau électrique de proximité. Seuls 700 clients étaient encore jeudi matin privés de courant, qui devrait être rétabli vers 17h00.   
La préfecture de l'Isère a noté dans un communiqué que "les chutes de neige annoncées par Météo France au cours de la nuit ont été sensiblement inférieures à ce quiétait attendu". Les transports scolaires ont toutefois été suspendus comme prévu dans le sud Isère, affectant ceux de 112 communes.

Les habitants de St Genest Malifaux se sont réveillés sous la neige ce matin ... / © Claire Exbrayat
Les habitants de St Genest Malifaux se sont réveillés sous la neige ce matin ... / © Claire Exbrayat

Dans la Loire et la Haute-Loire, des chutes de neige étaient en cours jeudi matin sur le relief au-dessus de 550 m.

Dans les quatre départements en vigilance orange, le réseau routier, principal et secondaire, a été maintenu ouvert à la majorité des usagers sauf pour les véhicules de plus de 7,5 t sur certains axes. Les pompiers de la Drôme, de la Loire et de la Haute-Loire n'ont pas signalé d'intervention particulière liée aux intempéries durant la nuit, tandis que ceux de l'Isère ont dû se déplacer une vingtaine de fois en raison d'inondations de caves et garages.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus