• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Les deux adolescentes de Haute-Loire n'ont toujours pas été retrouvées

Toujours aucune nouvelle de Camille et Geneviève, en fugue depuis le 4 décembre. Les deux jeunes filles auraient pu vouloir rejoindre les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes.

Par Gérard Rivollier

Les parents font appel aux medias pour tenter de les retrouver
Les parents font appel aux medias pour tenter de les retrouver
Toujours aucune nouvelle des deux adolescentes en fugue depuis le 4 décembre. Les familles sont dans l’angoisse.
Camille, 17 ans, aurait effectivement été aperçue ce mardi 11 décembre, dans la région nantaise, l'information est confirmée de source policière, mais la piste n'a pas permis de retrouver les deux adolescentes. Les enquêteurs ont notamment visité un lieu de squat dans le secteur de Notre-Dame-des Landes (Loire Atlantique) où les jeunes filles avaient manifesté leur intention de rejoindre les opposants au projet d’aéroport, mais sans résultat.
L'autre piste, le courrier reçu mardi par la mère de Geneviève, 16 ans, à son domicile de Vals-près-le-Puy, apporte également plus de questions que de réponses. Cette lettre, se voulant rassurante, aurait été envoyée par Geneviève à un jeune garçon résidant dans la région toulousaine qui l'aurait ensuite réexpédiée en Haute-Loire. Ce jeune garçon était en contact avec Camille avant qu’elle ne décide de quitter son lycée du Puy-en-Velay avec Geneviève, mardi 4 décembre dans la matinée. L’audition du jeune homme par les enquêteurs n’a, semble t-il, pas permis d’en savoir davantage même si cette piste reste en cours d’exploitation par la police. 
Les jeunes filles se  sont-elles réellement rendues dans la région nantaise, y sont elles toujours ?
Leurs parents, comme les enquêteurs, n’ont pour l’instant pas de réponse. Plus que jamais les deux familles sont dans l'incompréhension et l'inquiétude. 
Le commissariat du Puy-en-Velay poursuit ses vérifications, un signalement national avec des photos de Camille et Geneviève à été lancé.
Pour toute information, vous pouvez contacter le 04 71 04 04 22 


A lire aussi

Sur le même sujet

Une station de recherche sur la foudre à Saint-Privat-d'Allier (43)

Les + Lus