Lyon : un sursis pour Baby et Népal

Baby et Népal, les deux éléphants femelles du Parc de la Tête d'Or qui devaient être euthanasiées prochainement, sont finalement épargnées jusqu'à jeudi. Ce jour, le tribunal administratif de Lyon examinera ce dossier.


Sur demande du ministère de l'Agriculture, la préfecture du Rhône a décidé lundi matin de suspendre l'arrêté autorisant l'euthanasie des deux pachydermes "pour permettre au directeur du cirque Pinder, s'il le souhaite, de déposer un recours au tribunal administratif". Ce recours devant le tribunal administratif a été déposé le lundi même par le cirque Pinder, propriétaire des deux éléphants. La justice administrative doit examiner ce dossier jeudi matin (20 décembre). 

Mais le sort qui doit être réservé aux deux éléphants fait débat, alors que la possibilité et l'efficacité d'un traitement ne sont pas garanties. Gilbert Edelstein évoque l'existence de traitements antibiotiques et se dit prêt à aider financièrement la mairie pour soigner ses pachydermes. Estimant que ses bêtes ont été contaminées lors de leur séjour au parc, le directeur du cirque demande que la mairie de Lyon les lui rende "en bonne santé".



L'annonce de l'euthanasie des deux animaux (atteints de tuberculose) pour raisons sanitaires avait provoqué une vague d'indignation et la colère de Gilbert Edelstein. Ce dernier avait même demandé la grâce présidentielle pour les deux pachydermes. Enfin, une pétition avait été lancée pour sauver Baby et Népal. 

>> La pétition lancée sur internet avait recueilli plus de 11 000 signatures lundi matin.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité