L'OL battu 3/1 par Ajaccio : Un trés sérieux revers

Sérieux revers pour l'Olympique Lyonnais, étrillé 3 à 1 par Ajaccio. Bilan du voyage sous le soleil de la Corse: l'OL pointe désormais à trois longueurs du Paris SG, qui possède en outre une différence de buts largement supérieure (+30 contre +17).

Par PH.Bette avec l' AFP

L'Olympique Lyonnais, battu (3-1) à Ajaccio dimanche, a été victime des errements
de sa défense et laisse filer le Paris SG en tête de la Ligue 1.

Ce revers constitue une contre-performance pour les Lyonnais, qui ont entamé le
mois de janvier par une élimination en 32e de finale de la Coupe de France. Puis
ils ont été déstabilisés par le mercato d'hiver, conclu par les départs de Fabian
Monzon et surtout de Michel Bastos, et pollués par les rumeurs d'exode de Gomis,
Lisandro, Gourcuff et Briand.

Malgré les soubresauts hivernaux, les Lyonnais semblaient avoir les choses en
main et menaient grâce à une superbe volée de Lacazette (53e), privé d'un autre
but en première période pour un hors-jeu de position de Gomis.

Gomis rate un penalty

Une fois cet avantage acquis, les Lyonnais se sont totalement désunis sur le plan
défensif, permettant au passage au Roumain Adrian Mutu de signer son premier doublé en Ligue 1.    Ils ont notamment encaissé deux buts en l'espace de huit minutes sur deux erreurs flagrantes. Le défenseur central Milan Bisevac a d'abord offert l'égalisation à  Belghazouani à la suite d'une relance hasardeuse (57).Puis Mutu a profité de l'apathie générale pour inscrire son premier but de l'après-midi,d'une reprise de la tête gagnante au milieu de l'axe central lyonnais (65).

En fin de match, Mutu s'est offert son premier doublé en Ligue 1, sur un pénalty consécutif à une faute de Lovren, en position de dernier défenseur et donc  "compliquée" d'une exclusion (90+2).Entre temps, les Lyonnais avaient eu l'opportunité de revenir, sur un penalty accordé par M. Jaffredo. Mais Ochoa, l'un des principaux artisans du succès corse,parvenait à détourner le tir de Gomis. Avec une défense absente un manque de réalisme flagrant, Lyon pouvait difficilement faire mieux !

   

Sur le même sujet

Saint-Etienne : Gaël Perdriau brigue un deuxième mandat de maire

Les + Lus