Décès de Denise Vernay, figure de la Résistance lyonnaise

archives 2007 / © VALERY HACHE / AFP
archives 2007 / © VALERY HACHE / AFP

Denise Vernay, soeur de Simone Veil, s'est éteinte à l'âge de 88 ans, a annoncé aujourd'hui sa famille dans le carnet du Figaro. Elle avait rejoint la résistance à Lyon en 1944.

Par DM (avec AFP)

Denise Jacob était entrée à l’âge de 19 ans dans le réseau de Résistance Franc Tireur à Lyon sous le nom de code «Miarka» début 1944. Le 18 mars 1944, elle avait rendu visite à sa famille à Nice pour les 21 ans de sa sœur Madeleine. Ce fut la dernière réunion de la famille : son père, sa mère, son frère Jean et ses deux sœurs (Madeleine et Simone) furent arrêtés dix jours plus tard.

Après le débarquement du 6 juin 1944, Denise Jacob avait quitté la région lyonnaise pour Annecy comme agent de liaison de l’Armée secrète. Une semaine plus tard, la jeune femme était volontaire pour récupérer pour le compte du maquis du plateau des Glières, deux postes émetteurs et de l’argent parachutés en Saône-et-Loire. Elle sera finalement arrêtée par un barrage entre Caluire, près de Lyon et Aix-les-Bains, sa destination finale. Remise à la Gestapo à Lyon, elle fut torturée avant d’être déportée à Ravensbrück le 26 juillet. Elle a finalement été libérée en avril 1945.

Denise Vernay  était commandeur de la Légion d’honneur, grand’croix de l’ordre national du Mérite et titulaire de la Croix de guerre 1939-1945 avec palmes et de la médaille de la Résistance avec rosette.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus