Aurillac, ville la plus sportive de France...en 1986

Depuis 1937, le journal l'Equipe remet chaque année le prix de la ville la plus sportive de France. Le trophée, créé par Jacques Goddet, n'a été attribué qu'à deux reprises à une commune auvergnate : Moulins en 1978 et Aurillac en 1986.

Par Stéphane Moccozet

Le Challenge de la Ville la plus sportive est né avant la seconde guerre mondiale. Toutes les communes de France peuvent y participer. Deux catégories existent : une pour les villes de moins de 20 000 habitants, l'autre pour les villes de 20 000 à 100 000 habitants. Pour participer au challenge organisé, aujourd'hui encore, par le journal L'Equipe, il faut présenter dans son dossier les mesures prises en faveur de l’éducation physique, du sport, les loisirs et toutes les initiatives concernant l’encouragement à la pratique du sport par le maximum de ses concitoyens.

Le jury national est constitué de journalistes du quotidien sportif et de représentants issus du Ministère de la Jeunesse et des Sports, du Comité National Olympique et Sportif Français, de la Fédération Nationale des Offices Municipaux du Sport, de l’Association des Maires de France, de l’Association Sports et Territoires, du monde du sport.

Deux communes auvergnates ont décroché la distinction depuis sa création : Moulins en 1978 et Aurillac en 1986. Le prix récompense cette année-là le dynamisme des 65 clubs de la ville-préfecture du Cantal et leurs 12 000 licenciés. A l'époque, le sport représente 7% du budget de fonctionnement de la ville.

 

Sur le même sujet

Les + Lus