Cet article date de plus de 7 ans

Veninov : Les salariés contestent le dispositif du repreneur autrichien

Les  ex-salariés de Veninov refusent d'acter le protocole d'accord proposé par le repreneur autrichien.Ils considérent que Windhager ne tient pas ses engagements.Le tribunal de commerce de Nanterre n'a pas tranché et donné au repreneur jusqu'au 15 mai prochain pour se déterminer.

© France 3 Lyon
Les ex-salariés de la société Veninov (toiles cirées) de Vénissieux (Rhône) ont refusé mercredi de signer le protocole d'accord du repreneur Windhager, à la veille de l'audience devant le tribunal de commerce de Nanterre (Hauts-de-Seine) sur la
reprise de l'activité, a-t-on appris auprès de  la CGT.Ils dénoncent le fait que, alors que le groupe autrichien Windhager s'était engagé à "réembaucher les 20 salariés qui s'étaient battus pour la survie de Veninov", seuls "13 d'entre eux seront repris à temps partiel en CDI", dont aucun des cinq délégués CGT, a déclaré l'un d'eux, Stéphane Navarro.

Le protocole d'accord devait être présenté pour homologation jeudi au tribunal de commerce de Nanterre. Les ex-salariés ont donc rédigé une note pour la présidente du tribunal, dans laquelle ils réclament notamment des "pénalités de retard, le plus rapidement possible" à l'encontre de Windhager.
Le 4 mars, un accord sur la relance du site, avec l'embauche de 20 salariés à temps partiel, avait été validé par le préfet du Rhône.Le redémarrage d'une activité industrielle de l'entreprise devait intervenir initialement avant la fin 2012 avec 40 à 50 salariés.

Le 19 février, le tribunal de commerce de Nanterre avait donné jusqu'au 11 avril aux dirigeants de Windhager, assignés en référé par le mandataire judiciaire en charge du dossier de reprise, pour se conformer aux ordonnances fixant les conditions de reprise, sous peine d'une astreinte de 30.000 euros par jour de retard.Aujourd'hui,le tribunal a donné au repreneur jusqu'au 15 mai pour repréciser les conditions du redémarrage de l'entreprise.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
crise économique