• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le supermarché de Langeac, en Haute Loire, pratiquait la fraude à l'emballage depuis dix ans

La fraude porte sur de la viande fraîche vendue dans des barquettes comme celles-ci. Les dates d'emballage et de consommation limite étaient modifiées. Les produits ainsi vendus étaient alors périmés.
La fraude porte sur de la viande fraîche vendue dans des barquettes comme celles-ci. Les dates d'emballage et de consommation limite étaient modifiées. Les produits ainsi vendus étaient alors périmés.

Nous vous l'annoncions en exclusivité il y a quelques semaines, une fraude à l'emballage était découverte au Super U de Langeac (Haute Loire). Une fraude qui touchait le rayon viande. Après enquête, il se trouve que cette supercherie concernait aussi le rayon charcuterie. Depuis 10 ans déjà.

Par Evelyne Rimbert

La fraude ne date pas d'hier. Et elle ne concernait pas que le rayon boucherie du Super U de Langeac. Le rayon charcuterie pratiquait, lui aussi, la fraude à l'emballage.
C'est ce que vient de révéler l'enquête menée par les gendarmes de la communauté de brigades de Langeac et la brigade de recherches de Brioude, en collaboration avec les services vétérinaires.
Selon Jacques Louvier, Procureur de la République au tribunal du Puy-en-Velay, "La supercherie remonte à 2003, soit depuis dix ans, et les salariés connaissaient le système".   

D'autres anomalies révélées par l'enquête

Les enquêteurs ont découvert d'autres anomalies, dont "le non-respect de règles de traçabilité". "De la viande de porc, certifiée comme venant de Haute-Loire, n'était pas toujours issue du département mais provenait d'une centrale d'achat de Super U", indique le Procureur. Jacques Louvier précise également que "pour l'heure, une plainte a été déposée par un client" et qualifie de "rumeur infondée" la détection d'un nombre élevé de maladies intestinales dans le bassin de Langeac.

Trois personnes poursuivies

Le procureur de la République a indiqué qu'il allait engager des poursuites à l'encontre de trois personnes : le directeur du Super U de Langeac, le chef de  rayon boucherie et le chef de rayon charcuterie. Il n'a pas encore pris sa décision concernant d'éventuelles poursuites à l'encontre du président de la SA, propriétaire du Super U de Langeac et d'Aiguilhe. Un deuxième site où aucune anomalie n'a été constatée.

A lire aussi

Sur le même sujet

in : la 33e édition du Mondial du Quad se prépare à Pont-de-Vaux

Les + Lus