L'arbitre bousculé par Léonardo porte plainte à Lyon pour menaces de mort

Alexandre Castro a été bousculé par Leonardo à l'entrée des vestiaires après la rencontre PSG/Valenciennes. / © Damien Meyer /AFP
Alexandre Castro a été bousculé par Leonardo à l'entrée des vestiaires après la rencontre PSG/Valenciennes. / © Damien Meyer /AFP

Alexandre Castro,l'arbitre bousculé par Léonardo le 5 mai aprés le match PSG / Valenciennes a porté plainte samedi à Lyon pour des menaces de mort recues sur son téléphone portable.Me Parick Anton, son avocat Lyonnais,a révélé que l'auteur des menaces n'avait pas masqué son numéro de téléphone     

Par Philippe Bette

Alexandre Castro, l'arbitre bousculé par le directeur sportif du PSG Leonardo le
5 mai après Paris SG-Valenciennes, a porté plainte samedi à Lyon après avoir reçu
des menaces de mort sur son téléphone portable.L'arbitre âgé de 42 ans aurait reçu ces menaces de mort assorties d'insultes vendredi soir, selon une source proche de l'enquête.

La veille, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP)
avait infligé une suspension de 9 mois ferme à Leonardo pour cette bousculade au
retour aux vestiaires à l'issue du match de la 35e journée de L1 PSG-Valenciennes.

Le club, également affligé d'un retrait de trois points avec sursis pour la saison prochaine, a annoncé jeudi soir sa volonté de faire appel de cette décision qui rend difficile la nomination du Brésilien au poste d'entraîneur en remplacement de Carlo Ancelotti qui a manifesté clairement ses envies de départ.

L'avocat d'Alexandre Castro, Me Patrick Anton, a confirmé à l'AFP que son client
lui avait fait part de menaces de mort depuis le match PSG-Valenciennes. "Il a bien fait de porter plainte car l'intérêt c'est qu'il peut demander la protection de la police, comme il a des enfants", a-t-il commenté. D'après Me Anton, le numéro utilisé par l'auteur des menaces n'était pas masqué, ce qui a permis à Alexandre Castro de le donner aux enquêteurs.                       
  
Me Anton, lui-même ancien arbitre de première division, a confié à l'AFP "bien comprendre ce que vivait son client" car lui-même avait été victime de menaces
en 1993, après un match Marseille-Metz dans un contexte "extrêmement tendu".

Après avoir expulsé Fabien Barthez, alors à l'OM, Patrick Anton dit avoir "vécu un enfer" jusqu'à la fin du match, victime d'un jet de pavé dans les vestiaires:"j'ai cru que j'allais mourir", se souvient-il.Dans les jours qui suivirent, l'ancien arbitre se souvient avoir reçu plusieurs menaces de mort.


Un contexte très conflictuel

Les menaces de mort,assorties d'insultes dont fait état Alexandre Castro interviennent donc au lendemain d'une suspension de 9 mois ferme prononcé contre Léonardo par la commission de discipline de la ligue de football professionnel.

La séquence de la "bousculade" intervenue le 5 mai aprés la rencontre PSG /Vale nciennes a été filmée par "Canal +".
Ce contenu n'est plus disponible
 

Sur le même sujet

4 personnes blessées à Vienne

Les + Lus