Cet article date de plus de 7 ans

Gare à l'Ambroisie en Rhône-Alpes

L'ambroisie, plante invasive, est responsable de nombreux maux chez 10 à 12% des habitants de Rhône-Alpes. Asthme, urticaire, rhinite, trachéite et conjonctivite... l'impact sanitaire est loin d'être négligeable. A l'échelle nationale, la région Rhône-Alpes est la plus touchée par l'ambroisie

© France 3 RA
Entre 2008 et 2012, le nombre de Rhônalpins allergiques a augmenté de 36%. L’ambroisie est une plante annuelle particulièrement allergisante. Il suffit de quelques grains de pollen par mètre cube d’air pour que les symptômes apparaissent chez les sujets sensibles.

L’ambroisie colonise divers types de terrains : sols nus, bords de routes ou de cours d’eau, zones de cultures agricoles, terrains en friche, chantiers de construction…La durée de vie dans les sols des graines d’ambroisie étant de plusieurs années, les actions de lutte doivent être menées sur le long terme et être coordonnées. Pour l'heure, l'arrachage reste la méthode la plus efficace de lutte contre cet envahisseur vert. Mais le dispositif de lutte contre ce fléau vert ne cesse de s'étoffer. La dernière nouveauté était présentée mercredi matin : une modélisation pollinique, un outils mise au point par Air Rhône Alpes.

© France 3 RA

 

Devant l'ampleur du problème, le Département du Rhône mène depuis 15 ans des actions de lutte pour enrayer la progression de l'ambroisie. Ainsi, un numéro Vert 0 800 869 869 (appel gratuit) en partenariat avec le Grand Lyon est ouvert tout l'été, ainsi qu'une boîte aux lettres électronique (info@rhone.fr)
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé environnement