Cet article date de plus de 8 ans

Après plus de vingt ans à la tête des Assises du Puy-de-Dôme, Joël Montcriol tire sa révérence

 Joël Montcriol a passé 23 ans à la tête des Assises du Puy-de-Dôme. Un record de longévité pour un président de cour d'Assises. Devenu au fil du temps une figure majeure de la justice en Auvergne. Aujourd'hui, il a retrouvé sa liberté de parole. Il envisage de la mettre au service de l'écriture.
Il a présidé son dernier procès il y a quelques jours. Après 23 années passées à la tête des Assises du Puy-de-Dôme, Joël Montcriol vient de tirer sa révérence.  

Figure majeure de la justice en Auvergne, il aura dirigé plus de 500 procès criminels. Qui se sont soldés par une quinzaine d'acquittement. Ce qui explique l'image "stricte" que certains ont pu lui attribuer parfois. 
L'homme, en revanche, a toujours été unanimement apprécié par ses pairs. Fin connaisseur de ses dossiers et de la procédure. Empreint d'une très grande courtoisie.

Désormais, sa parole est libre. Comme tout retraité, il fourmille de projets. L'ex-président de la cour d'Assises du Puy-de-Dôme envisage d'écrire ses mémoires et peut-être d'embrasser une carrière de chroniqueur judiciaire.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rencontres justice