Lorsque le Doux s'emporte, les dégâts sont considérables

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Gonzalez .

C’est le 3 août 1963 que le Doux, un affluent du Rhône, situé dans le nord de l’Ardèche connut sa crue la plus importante du millénaire, atteignant jusqu'à 6 mètres de hauteur par endroits.

Elle a provoqué la mort de 5 personnes, détruit des intérieurs de maisons, emporté des arbres et endommagée des barrages artificiels.

Les causes de ce débordement, et de ceux qui ont suivi, sont la nature géologique du bassin versant du Doux où la rétention d’eau est très faible, et surtout la présence d’arbres dans la zone inondable. Cette emprise arborée fut l’une des causes de la crue dévastatrice de 1963, elle a favorisé la mise en place de barrages naturels formé par le bois qui flottait. Ceux-ci provoquèrent une réaction en chaîne lorsque l’un d’eux céda, en amont, sous la pression de l’eau.

Les importants orages de ce début de mois d'août 1963 sont l'autre cause.

Les communes les plus touchées furent Lamastre, Saint Jean de Muzols, Tournon, Arlebosc, Boucieu-le-roi, Colombier le Vieux, Le Crestet, Désaignes, Etables, Lemps, Ozon, Préaux et Rosières.









 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité