La lentille verte du Puy-en-Velay un jour détrônée par la blonde de Saint-Flour?

La guerre de la bonde contre la verte aura-t-elle lieu? Pas sûr, mais la lentille blonde persévère et si sa production reste encore très modeste, elle est reconnue par les fins gourmets pour la qualité de sa saveur. Un beau retour alors qu'elle avait totalement disparu dans les années soixante.

Il y a tout juste dix ans que la lentille blonde de Saint-Flour a fait son retour. Discret. Face à la lentille verte du Puy, pas facile en même temps de s'imposer. Elle doit sa réintroduction sur le plateau volcanique de Saint-Flour à des agriculteurs passionnés. Serge Ramadier lui a sans détour vendu ses vaches. Des vaches qui sont à l'origine de la disparition de la lentille blonde dans les années soixante, les vaches étant plus rentables. "La première commercialisation de lentille blonde de Saint-Flour, c'était en 2002 à la Festa del Païs. Il y avait 200 kg à commercialiser et elles ont trouvé preneur dans les deux heures qui ont suivi le marché".
 
Patrice Duclos lui a fait de la lentille blonde le produit phare de son restaurant. Elle est devenue la star du menu grâce à ces producteurs passionnés par la lentille blonde qui ont relancé sa production et qui ont du même coup, convaincus le restaurateur de la tester en cuisine il y a 10 ans : "J'étais un peu sceptique sur le résultat, je ne pensais pas pouvoir l'utiliser de façon si différente et avec autant d'emplois différents. C'est l'article phare de mon restaurant aujourd'hui, ça fait ma réputation".

Aujourd'hui, ils sont une trentaine d'agriculteurs à produire soixante dix tonnes de lentilles. Autant dire pas grande chose face aux 5000 tonnes de la lentille verte du Puy. Mais qu'importe! Elle est appréciée et d'ailleurs une Appellation d'Origine Protégée est actuellement à l'étude. Ce serait le sacre de la Blonde!


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature culture