Lyon : plus qu'une semaine avant l'invasion ... de zombies

La 7ème Zombie Walk de Lyon, c’est un de ces événements totalement indispensables sans lesquels Lyon ne serait pas pareil. Pas le tournoi de boules lyonnaises de la Pentecôte, ni les Bocuses d’or, ni même Guignol, mais bien la Zombie Walk, 7eme du nom. 

Par Christian Conxicoeur

C'est une parade, que dis-je, une déambulation festive, avec des vrais morceaux de lien social dedans (souvent entre deux dents). Une référence ultime en matière de streetwear, un must de l’orthodontie, un incontournable de l’hémoglobine bio. Il vous reste une semaine pour vous y préparer. On va vous y aider.

La Zombie walk, mythes et réalités ... et science-fiction ... et tout


Une "zombie walk" ou "marche des zombies" est une manifestation publique au cours de laquelle les participants sont déguisés et grimés à l'aide de maquillage plus ou moins réalistes en zombies. Des zombie walks ont été organisés dans plusieurs villes, principalement nord-américaines, depuis 2005. (Celle de Nashville en 2012 était très rock'n roll

Ces manifestations existent en France depuis 2008, et c'est à Lyon que la première invasion a eu lieu sous la houlette de l'association AoA Production  qui organise la marche encore cette année le 12 octobre.
DMCloud:112543
Le Zombie Walk 2012 à Lyon

Des zombies, pour quoi faire?

Le zombie est l’ingrédient indispensable au film de genre éponyme, le film de zombies (dont le pape incontesté est George Romero). Les films varient mais le principe reste relativement le même (bon allé, d’accord, c’est toujours le même) : ils reviennent d’entre les morts avec une tête pas possible et une haleine de poney pour manger leurs ex-semblables pour les transformer en … zombies (vous suivez toujours?) non sans, au passage, leur refaire le portrait façon « écorché vif ».

Les « zombies walk »,  d'utilité publique?

Etant donné qu’il est rigoureusement interdit de manger ses semblables et de cracher du sang sur autrui sous peine de tomber sous le coup de l’article L396-1 al.Z (comme zombie, ndlr), les apprentis zombies ont imaginé avec beaucoup de malice de se grimer de la sorte, histoire de s’entraîner et d’être opérationnels en cas de fin du monde ou, plus facile et plus rigolo, en fin de soirée. Malgré tout, Roger, zombie en contrat de qualification le reconnaît bien volontiers "Zombie, c'est un job tuant".

Zombie? un job tuant

Se maquiller en zombie ? oui mais avec style

N’est pas zombie qui veut. La profession est régie par des règles très précises. Ainsi sur le site de AoA productions organisateurs de la grande manifestation lyonnaise de 14 octobre, quelques conseils sont prodigués. Le thème cette année est mutation(s), (comme quoi on peut rester cérébral par delà la mort). Vous êtes donc invités à "vous interroger sur la fonction zombifiante de la société post-moderne" ou à "transcender les clivages socio-éducatifs" en abordant, pourquoi pas, le thème du "Cyber Punk", du "zombie radioactif" ou encore de tenter "l’expérimentation". Chouette, non?

Un zombie très "pro"

Côté technique, pas d’amateurisme. Un vrai zombie saura reconnaître un faux zombie, et ne manquera pas de le lui faire payer très cher. Aussi est-il vivement recommandé d’appliquer les préceptes du « book of zombie » décrits sur le site d’AoA.
On y trouve aussi quelques vidéos permettent également de se familiariser avec la « Zombie touch », prouvant -s’il en était besoin- qu’on peut être un mort-vivant mort-de-rire.
Devenir un zombie, plus facile qu'il n'y paraît

Le noir à dents est-il indispensable ?

Oui, désolé.

Le heavy-metal ?

Non, on a vu des zombies qui aimaient beaucoup les négresses vertes. Il faut dire que le titre « Zombie la Mouche » était fédérateur.

Pour un Ministère de la Culture Zombie

Les références culturelles du monde des Zombies sont légion. Entre séries, films, colloques, et autres descentes de lits, pas facile d’y voir clair (d’autant qu’avec un œil crevé et de l’hémoglobine partout…). Pour s’y retrouver voici le site indispensable www.zombiesworld.com (qui est tellement tendance qu’on parle jusque dans l'au-delà.)

Voilà...

Il vous reste désormais sept jours pour vous familiariser avec la « zombie attitude ». Et si à l’instar du "Run in Lyon", vous décidez de faire la 7eme Zombie Walk de Lyon avec vos collègues et votre PDG dans une ambiance très « team building », ne manquez-pas de nous en avertir, on publiera les photos.

Sur le même sujet

L'interview de Laurent Soullier, commandant la CRS Alpes

Les + Lus