11 novembre : un défilé pas comme les autres pour Oyonnax

11 novembre 1943 - quelque 200 maquisards de l'Ain ont défilé dans les rues d'Oyonnax, en pleine occupation. 70 ans plus tard, la ville d'Oyonnax rend hommage à ces hommes par la reconstitution inédite du défilé. Suivez nos éditions de fin de semaine pour feuilleter avec nous cette page d'histoire.

Quelques 200 maquisards ont défilé dans Oyonnax, alors en zone occupée, le 11 novembre 1943. Ici rue Brunet : la garde du drapeau
Quelques 200 maquisards ont défilé dans Oyonnax, alors en zone occupée, le 11 novembre 1943. Ici rue Brunet : la garde du drapeau © Coll. départementales des Musées de l’Ain
Tout a été très bien organisé afin que tout se déroule selon un timing précis pour limiter les risques
Tout a été très bien organisé afin que tout se déroule selon un timing précis pour limiter les risques © Collection Archives départementales de l’Ain

11 novembre 1943 - en pleine occupation, 200 Maquisards défilent en armes dans les rues d’Oyonnax : les Officiels en tête (4 personnes), puis la garde du drapeau (6 personnes), la clique (3 personnes), les porteurs de la gerbe (3 personnes) et enfin la troupe constituée de la 1ère section et de la 2e section camp de Morez, de la 1ère section camp de Corlier et du groupe Espagnol.
Un groupe de protection encadrait le défilé, dont trois Oyonnaxiens, masqués. L’Armée secrète, sous les ordres de Gabriel Jeanjacquot, assurait une surveillance discrète parmi le public.
Le cortège dépose au Monument aux Morts une gerbe en forme de croix de Lorraine, adressant le salut des vainqueurs de demain à ceux de 14-18, puis entonne la Marseillaise, avant de regagner les refuges.

Les hommes arrivent de tous les camps du département pour défiler. Les maquisard d'Oyonnax défileront avec un mouchoir sur le bas du visage pour éviter d'être reconnus.
Les hommes arrivent de tous les camps du département pour défiler. Les maquisard d'Oyonnax défileront avec un mouchoir sur le bas du visage pour éviter d'être reconnus. © Coll. Pierre Marcault - Musées de l'Ain

Cet événement, par sa répercussion, a forcé la reconnaissance de la Résistance française par les Alliés. À Londres, le Général de Gaulle se dit enchanté d’apprendre la réalité d’une armée issue des Mouvements de la Résistance. Le journal clandestin Bir-Hakeim relate le défilé  à Oyonnax, information reprise par la presse anglo-saxonne et par de nombreux autres journaux étrangers. Winston Churchill, informé du défilé, fait connaître sa décision de fournir l’armement demandé par la Résistance française pour continuer, aux côtés des Alliés, la lutte contre le nazisme.


La Ville d'Oyonnax met à l'honneur le 70e anniversaire du Défilé des Maquisards à travers une reconstitution inédite du défilé en présence de François Hollande. 700 habitants ont participé à ce projet mis en chantier depuis des mois.La commémoration du 11 novembre 1943 s'accompagne d'expositions dans les rues Anatole France et Brunet, à l'Hôtel de Ville, ainsi qu'au Centre Culturel Aragon. Ces expositions ont pour thème "L'Ain 1939-1945, chemins de mémoire". Prêtées par le Musée départemental d'Histoire de la Résistance et de la Déportation de l'Ain et du Haut-Jura, à Nantua, elles complètent l'exposition actuellement présentée au musée «L'engagement résistant dans l'Ain».

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sylvie Cozzolino est partie à la rencontre des maquisards de l'Ain et vous donne rendez-vous dans le 19/20 tous les soirs de vendredi à lundi :Pour en savoir plus voir le site du Maquis de l'Ain et du Haut-Jura
La Mémoire de la France
Oyonnax est décorée de la Médaille de la Résistance Française. Le défilé du 11 novembre 1943, dans la rue principale d’Oyonnax, a contribué à changer le cours de la seconde Guerre Mondiale en France.
En 1983, le président François Mitterrand commémorait à Oyonnax ce haut fait de la résistance française.
Avant lui, le Général De Gaulle était venu à Oyonnax en 1963, pour rendre hommage aux maquisards ayant défilé vingt ans plus tôt.
Reconnaissance nationale, la commémoration du lundi 11 novembre 2013 à Oyonnax est labellisée Mission Centenaire. À ce titre, elle est inscrite par l’État comme un événement phare des manifestations nationales liées au 70e anniversaire de la Résistance et sera présidée par François Hollande.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire françois hollande
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter