Lyon : 4 tunnels sur 5 jugés dangereux

Dans le tunnel sous Fourvière, pas de bande d'arrêt d'urgence : la sécurité des automobilistes n'est pas assurée. / © France 3 Rhône-Alpes
Dans le tunnel sous Fourvière, pas de bande d'arrêt d'urgence : la sécurité des automobilistes n'est pas assurée. / © France 3 Rhône-Alpes

Près de quinze ans après l'incendie meurtrier du tunnel du Mont-Blanc, nos confrères du magazine Auto Plus, ont enquêté sur la sécurité dans 20 tunnels urbains très fréquentés, dont ceux de l'agglomération lyonnaise. L'hebdomadaire publie ses conclusions, le constat est alarmant.

Par S.M. avec AFP

Des issues de secours verrouillées, ou des bornes d'appels sur lesquelles personne ne répond... Auto plus fait état d'équipements de sécurité pas toujours
opérationnels.  

Ainsi, en France, dans un tunnel sur cinq, les issues de secours sont "abandonnées, condamnées, plongées dans le noir, verrouillées". Par ailleurs, "l'absence d'une bande d'arrêt d'urgence et/ou d'un vrai trottoir a été constatée dans le tiers des édifices", et, concernant les bornes orange d'appels SOS, "la moitié des bornes que nous avons voulu utiliser n'ont pas permis de communication. Défaut d'alimentation électrique, personne ne décroche, micro défectueux, etc...".

Réagissant à cet article, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a annoncé vendredi le lancement d'une campagne de vérification des équipements de sécurité des tunnels, demandant "à ses services de s'assurer dans les plus brefs délais du bon fonctionnement des dispositifs de sécurité des tunnels".

Dans l'agglomération lyonnaise, les tunnels de Fourvière, et ceux du périphérique nord (TEO) : Caluire, la Duchère et Rochecardon, ne donnent pas satisfaction. Seul le tunnel de la Croix-Rousse, récemment rénové, apporte satisfaction dans tous les domaines.
Les détails, avec Isabelle Gonzalez :
Lyon : tunnels dangereux

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus