Bourg-en-Bresse : Les "Monette" sauvées de la faillite

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ph.Bette avec Béatrice Tardy et l'AFP
© France3

Les "Monette", l'entreprise de corseterie de Bourg-en-Bresse en liquidation judiciaire, est sauvée. Le Tribunal de Paris s'est prononcé lundi pour la reprise par une société luxembourgeoise, "7 fashion " Cette société s'est engagée à reprendre l'intégralité du personnel.      

Les nouvelles du "made in  France" dans la lingerie française sont rarement bonnes. Aussi faut -il considérer avec optimisme la nouvelle qui est tombée lundi soir : Les "Monette" sont sauvées...

Le tribunal de commerce de Paris a confié hier à une société luxembourgeoise "7 Fashion "la reprise de cette marque de corseterie ainsi que l'ensemble du personnel. Assiya Hridjee, la créatrice de mode qui avait lancé "Monette", reste actionnaire de la société française créée pour la circonstance. Ainsi donc, l'atelier de fabrication de Bourg-en-Bresse avec ses 32 salariés, ainsi que la dizaine de stylistes travaillant dans la cellule parisienne, sont -ils intégralement repris.

On se souvient de l'appel à l'aide lancé il y a quelques jours par la créatrice de "Monette" alors que le carnet de commandes laissait entrevoir de vraies perspectives économiques. C'est semble -t-il l'engagement des ex-Lejaby dans cette aventure humaine, autant que leur savoir faire, qui a fini de convaincre Adrian Diaconu , le repreneur étranger,un industriel actif dans l'informatique et la robotique.

Assya Hiridjee, soeur des co-fondatrices de la marque de lingerie Princesse Tam Tam, avait relancé fin 2012 l'atelier des ex-Lejaby à Bourg-en-Bresse, promouvant la fabrication française, avec le soutien d'Arnaud Montebourg.L'entreprise a en effet reçu de l'Etat une aide à la réindustrialisation d'un montant de 620.000 euros et Bpifrance avait garanti ses crédits bancaires.Mais la société a dès le départ manqué de fonds propres: "ça a été la faiblesse de ce projet mais aujourd'hui ce problème est réglé", estime celle qui restera directrice de la marque.
   
Dans un communiqué, Arnaud Montebourg a salué la reprise de cette société par la société "7 Fashion".Pour le ministre du Redressement productif, qui s'était fortement impliqué dans la création de "Monette Paris", "il s'agit d'une pépite qui témoigne de la qualité du savoir-faire français et dont la reprise par un industriel démontre qu'il y a de l'avenir pour le Made in France dans le secteur de la lingerie haut de gamme".

   

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.