Ultimes recherches pour retrouver le corps de Fiona (MAJ)

La disparition de Fiona a été signalée par sa mère le 12 mai 2013.
La disparition de Fiona a été signalée par sa mère le 12 mai 2013.

Après une matinée qualifiée "d'échec" par le procureur de la République Pierre Sennès, les fouilles pour tenter de retrouver le corps de la petite Fiona ont repris vers quinze heures quinze ce mardi 13 mai, en présence de Cécile Bourgeon la mère de la fillette disparue il y a un an.

Par France 3 Auvergne

Après une matinée infructueuse les recherches autour du lac d'Aydat ont repris ce mardi 13 mai dès quinze heures quinze en présence de la mère de Fiona, Cécile Bourgeon et de son avocat, maître Portejoie.
Cécile Bourgeon va t'elle enfin indiquer, un an après la disparition de la fillette, le lieu précis où elle et son compagnon Berkane Makhlouf disent l'avoir enterrée?
Ni l'un ni l'autre n'ont su dire jusque-là où se trouvait exactement le corps de l'enfant, se contentant de préciser que ce serait "en lisière d'une forêt".
Trois fouilles ont déjà été menées aux alentours du lac d'Aydat en septembre et octobre 2013 mais aucune n'a permis de localiser le corps de Fiona qui reste introuvable.

voir si ça suscite un souvenir...

Aujourd'hui les enquêteurs attendent beaucoup de ces nouvelles fouilles organisées en présence de la mère et du beau-père de la fillette : la date du 13 mai a été retenue car " la nature aura la même configuration que l'an dernier" et depuis janvier des repérages aériens ont été effectués au dessus de la zone. Le procureur de la République Pierre Sennès espère que ces repérages vont réveiller les mémoires de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf : "on a localisé certains endroits qui pourraient correspondre à leur description des lieux... on va les amener sur place, sur les endroits repérés pour voir si ça suscite un souvenir."

Fiona : pourquoi reprendre les recherches
Le procureur de la République Pierre Sennès est interrogé par Valérie Riffard

Ma fille, de mon fait, est aujourd'hui dans la nature et ça c'est insupportable...


Cécile Bourgeon, 26 ans, et son concubin Berkane Makhlouf, 33 ans sont poursuivis pour "coups mortels aggravés" et écroués. 
Par la voix de son avocat, Gilles-Jean Portejoie, la mère de la fillette affirme vouloir aider les enquêteurs à trouver le corps de Fiona:

 

Maître Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon
Maître Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon, est interviewé par Valérie Riffard


La découverte du corps de l'enfant est capitale pour la suite de l'enquête, car l'autopsie permettrait de déterminer les circonstances de sa mort, alors que les versions de la mère et de son concubin divergent. Cécile Bourgeon accuse son compagnon d'avoir frappé l'enfant tandis que Berkane Makhlouf évoque la thèse d'un accident domestique: Fiona serait morte étouffée dans son vomi. Mais fin octobre, ce dernier changeait de défense. Et accusait à son tour Cécile Bourgeon d'avoir frappé Fiona dans les jours ayant précédé sa mort.



A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus