La grève à la SNCF reconduite pour 24 heures

Publié le Mis à jour le
Écrit par par Elina Weil avec AFP

A trois jours du Bac, le président Hollande est monté au créneau vendredi 13 juin pour appeler les cheminots à "arrêter" leur grève, mais ceux-ci ont décidé de poursuivre le mouvement pour protester contre la réforme ferroviaire.

La grève des cheminots contre le projet de réforme ferroviaire, à l'appel de la CGT et de SUD-Rail, a été reconduite vendredi 13 juin pour 24 heures par les cheminots réunis localement en assemblées générales.

"La reconduction est prononcée dans une large majorité pour 24 heures" et "jusqu'à lundi dans certains endroits", des ateliers techniques, selon Thierry Nier, porte-parole du premier syndicat à la SNCF.

Jeudi 12 juin au soir, les deux syndicats avaient demandé aux cheminots de "poursuivre et amplifier le mouvement".

Un taux de participation de 17,49 %


Selon la SNCF, la grève est observée ce vendredi par 17,49% des personnels, en recul de 10 points par rapport au premier jour, mercredi.

Pour la CGT, ce taux annoncé "n'est pas sérieux" et les assemblées générales ont
été "fournies" vendredi. "Il ne peut pas y avoir 85% de salariés au travail, si peu de trains, des cars de substitution et des gares fermées", a estimé M. Nier.

"La balle est dans le camp du gouvernement. Le président a mis la pression. Qu'il actionne alors les choses pour que s'ouvrent de véritables négociations", a-t-il ajouté.

FO, qui a rejoint l'appel à la grève lancé par la CGT et SUD-Rail, a fait part, dans un communiqué ce vendredi, "de son soutien indéfectible aux assemblées générales de cheminots qui réclament le retrait du projet de loi".

Une heure de plus pour les bacheliers en retard lundi 16 juin


En cas de poursuite de la grève SNCF lundi 16 juin, date de démarrage des écrits du baccalauréat, les candidats arrivant avec une heure de retard pourront composer une heure de plus, a annoncé ce vendredi le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon.

L’Unsa lève son préavis de grève pour mardi 17 juin


De son côté, l'Unsa-Cheminots, deuxième syndicat, a décidé de lever son préavis de grève pour mardi 17 juin, rassurée par les "engagements" pris par le gouvernement sur la réforme ferroviaire, à la suite des négociations avec le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier.

La réforme ferroviaire examinée mardi 17 juin à l’Assemblée nationale


La réforme ferroviaire, à l'origine de la grève des cheminots CGT et SUD sera examinée à partir de mardi 17 juin à l'Assemblée nationale. Elle va être modifiée sur plusieurs points concernant l'unité sociale et économique de la future SNCF.

Voici la teneur de l'accord signé vendredi par le gouvernement, l'Unsa et la CFDT. A l'issue des discussions entre le gouvernement et les syndicats, le secrétaire d'Etat aux Transports Fréderic Cuvillier s'engage à soutenir "tout amendement parlementaire permettant de faire évoluer le projet de loi dans le sens des échanges avec les organisations syndicales"."A défaut, le gouvernement portera lui-même ces amendements", lors du débat qui s'ouvrira mardi 17 juin à l'Assemblée nationale et en juillet au Sénat.

Destiné à stabiliser la dette du secteur ferroviaire (44 milliards d'euros) et à préparer son ouverture totale à la concurrence, le projet de réforme prévoit de regrouper dans une entité commune la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), qui gère le réseau.

Pour rassurer les syndicats qui estimaient que la réforme n'allait pas assez loin dans la réunification des deux entreprises séparées en 1997, l'accord annonce "un contrat cadre État-SNCF assurant la cohérence et l'unité stratégique, industrielle et économique" entre la SNCF et RFF.

Il affirme le "caractère non séparable" des futures entités "SNCF Mobilités" et "SNCF Réseau". "La mobilité sur tout poste disponible" au sein du futur groupe est aussi garantie.

Sur les points tenant à "l'unité sociale", préoccupation forte des syndicats, la "représentativité des organisations syndicales" au niveau du "périmètre global du futur groupe" et l'assurance d'un Comité central d'entreprise à même échelle sont inscrites.

Des élections professionnelles devront être organisées dans les trois futurs établissements, la structure "mère" et ses deux branches.  L'engagement stipule aussi que "les recrutements de personnels contractuels (en contrat de droit privé, et non au statut historique des cheminots) devront se maintenir dans les prochaines années à un niveau correspondant celui constaté actuellement".

Sur les aspects financiers soulevés par les syndicats, le gouvernement a introduit "l'obligation d'un rapport sur le traitement de la dette, présenté au parlement afin d'examiner les solutions envisageables à moyen terme".


« Des financements d’ici fin 2014 pour les infrastructures de transport ferroviaire »


En outre, le secrétaire d'Etat aux Transports "proposera avant la fin de l'année 2014 de nouvelles sources de financement destinées aux infrastructures de transport ferroviaire".

Concernant "les aspects internes à l'entreprise", le gouvernement "souhaite que la réforme puisse être accompagnée par une véritable concertation au sein de la SNCF" et "demande à l'entreprise d'organiser rapidement, sous le parrainage de l'Etat, des Etats généraux du dialogue social".

Prévisions de trafic pour la journée de samedi 14 juin

Dans le cadre du mouvement social reconduit, la circulation des trains sera perturbée.

INTERCITES

AXE CLERMONT-FERRAND / PARIS : 3 ALLERS / RETOURS SONT ASSURÉS

Au départ de Clermont-Ferrand : 6h32, 13h29, 19h29
Au départ de Paris : 8h58, 13h00, 19h00

AXE NEVERS / PARIS : 1 ALLER / RETOUR EST ASSURÉ

Au départ de Nevers : 6h24
Au départ de Paris : 18h10

TER AUVERGNE

2 trains ou cars TER Auvergne sur 3 circulent

AXE CLERMONT-FERRAND / LYON : 4 ALLERS / RETOURS SONT ASSURÉS

Au départ de Clermont-Ferrand : 6h30, 9h00, 14h00, 17h00
Au départ de Lyon Part-Dieu : 11h45, 14h45, 17h45, 20h45

LA SNCF invite les voyageurs à différer leurs voyages et prendre en compte ces informations pour organiser leurs déplacements.

Des e-mails et SMS seront envoyés aux abonnés inscrits, afin de les aviser des perturbations et de leur rappeler les différents canaux d’information. La liste des trains qui circulent est affichée dans chaque gare. Tout billet de grandes lignes pour un train annulé sera valable pendant la période à bord de tout train circulant ce jour-là sur la relation considérée. Les clients préférant annuler un voyage comportant une réservation pour un train de la période concernée peuvent le faire sans frais au guichet, quel que soit le tarif.

PENDANT LA GRÈVE, POUR CONNAITRE EN TEMPS RÉEL LES CONDITIONS DE CIRCULATION DES TRAINS

Se connecter www.sncf.com et www.infolignes.com pour tous les trafics

http://www.ter-sncf.com/Regions/auvergne/fr/ pour le TER Auvergne

Par téléphone 36 35 pour TER et Intercités

09 69 36 39 68 pour le TER Auvergne

Radio SNCF la Radio : Info trafic en continu

Sur mobile Avec les applications SNCF DIRECT, TER Mobile



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.