Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Éducation nationale: inégalités géographiques au programme !

Archives / © France 3
Archives / © France 3

L’Education nationale publie «Géographie de l’école 2014», une sorte d’atlas mettant en relief les inégalités entre les territoires. La Drôme et l'Ardèche sont ainsi considérées comme des départements où le risque de décrochage est élevé. 

Par Isabelle Gonzalez

Réussir à l'école est-il une affaire de lieu d'habitation?

"Les chercheurs du Centre d'études et de recherche sur les qualifications (Céreq) et du Centre de recherche sur les espaces et les sociétés (Eso-Caen) ont établi une typologie en six ensembles homogènes de cantons en fonction des facteurs de décrochage, dont l'indicateur est la part des non diplômés parmi les jeunes de 15 ans à 24 ans qui ne sont  plus scolarisés pour l’année en cours.
Canton par canton, et en se basant sur des facteurs économiques, sociaux et culturels, ce document met en relief les inégalités entre les territoires.

Académie de grenoble: Trois cantons dans le rouge


Les risques les plus marqués d'échec scolaire concernent davantage les départements de la Drôme et de l’Ardèche . De petits bourgs et de petites  / © villes situées en milieu rural à Nyons (Drôme) ou Aubenas (Ardèche), font office de pôles de services à l’attention de la population résidente et des touristes (résidences secondaires), mais doivent faire face à un taux de chômage supérieur à la moyenne: 11% aux Vans, à Vallon-Pont-d’Arc (Ardèche). On relève dans certains cantons ruraux des taux d’emploi en CDI parmi les plus faibles en France avec 65% à La Chapelle-en-Vercors, 67% à Luc-en-Diois (Drôme), 77% à Montpezat-sous-Bauzon (Ardèche) ou 77% à Rémuzat (Drôme), pour une moyenne nationale de 85%.
Au sein de ces deux derniers groupes de cantons urbains et ruraux, la part de jeunes non diplômés parmi les 15-24 ans non scolarisés est la plus élevée de toute l’académie (urbains: 37% à Romans sur Isère, 36% à L’Isle-d’Abeau, 32% à Vienne, Albertville et Valence / ruraux: 36% à Nyons et à Largentière, 33% à Rémuzat, pour 27% au plan national).
 Le caractère rural et montagneux de cette académie soustend le classement de nombreux cantons en situation périphérique dans le type «milieu rural vieillissant ». Tous les départements sont concernés, mais l’Ardèche fournit les cas les plus en difficulté. Plus d’un tiers des habitants sont âgés de plus de 60 ans à Coucouron, Saint-Martin-de-Valamas, Thueyts, Burzet ou Saint-Étienne-de-Lugdarès. 
La Drôme et l'Ardèche sont ainsi considérées comme des départements où le risque de décrochage est élevé. Trois cantons sont dans le rouge : Annonay-Sud, Loriol et Pierrelatte où les fragilités économiques, sociales et culturelles s'accumulent. Autre enseignement de cette étude. Il s'agit de la part des non diplômés chez les 15-24 ans qui ne sont plus scolarisés. La moyenne nationale est de 27%. Par exemple, à Romans, c'est 37%, à Largentière 36%.

Dans l'académie de Lyon: des territoires et des problématiques variés

Zones à risque d'échec scolaire - Académie Lyon
Zones à risque d'échec scolaire - Académie Lyon

Carte des non diplômés parmi les 15/24 ans non scolariés - Académie de Lyon / ©

Il s'agit d'une académie qui regroupe une trentaine de cantons qui peuvent être de grands centres urbains comme Lyon, Saint-Étienne ou Villeurbanne qui englobent des villes de taille plus modeste. Ainsi, Bron, Givors (Rhône), Bourg-en-Bresse (Ain) et Saint-Chamond (Loire) pré- sentent des parts élevées de ménages vivant en HLM (de 26 % à 37 % pour une moyenne nationale de 15 %), et de familles de quatre enfants et plus (de 1,8 % à 3,1 % pour une moyenne nationale de 1,6 %). Mais Bron et Givors se distinguent par des proportions de non diplômés parmi les adultes de 45-54 ans de
36-37 % et parmi les jeunes de 15-24 ans non scolarisés de 30-32 % (moyenne nationale de 27 %).






Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus