Procès d'Aurore Gros-Coissy, nouvelle audience le 26 septembre

Publié le Mis à jour le

La jeune femme originaire de St Romain de Popey dans le Rhône doit être jugée pour trafic de stupéfiant à Port-Louis, capitale de l'Ile Maurice. Elle a été entendue pendant une heure avant que le procès ne soit reporté. Face aux juges, elle a, une nouvelle fois, clamé son innocence.

La matinée, de jeudi 18 septembre, a été consacrée à la déposition de l'accusée, entendue pour la première fois devant la Cour d'assises, depuis le début de son procès le 2 septembre.
Jusqu'ici, la Cour avait entendu les témoins de l'accusation, douaniers et policiers, raconter l'arrestation le 19 août 2011 d'Aurore Gros-Coissy à l'aéroport international de Port-Louis, après la découverte dans ses bagages de 1.680 comprimés de Subutex, un traitement de substitution à l'héroïne vendu sous ordonnance en France mais strictement interdit à Maurice.

Jeudi matin, interrogée par son avocat Me Gavin Glover, Aurore Gros-Coissy a assuré avoir financé elle-même son voyage à Maurice. Elle a présenté à la cour son relevé bancaire, document émanant du Credit Agricole et prouvant qu'elle avait remboursé, à son petite copain, son billet d'avion aller/retour. La cour n'a pas accepté ce justificatif au motif qu'il s'agissait d'une photocopie.

L'avocat d'Aurore Gros-Coissy a donc demandé un ajournement de l'audience le temps pour Aurore de recevoir l'original. Me Glover a indiqué ce vendredi 19 septembre au tribunal, lors d'une brève audience de procédure la date à laquelle il compte être en mesure de présenter cet original. 
La cour a fixé une nouvelle date le 26 septembre. Aurore déposera donc le 26 septembre au matin, un témoignage crucial car le soir même l'affaire sera mise en délibérée.

Le jugement est attendu trois ou 4quatre semaines après soit fin octobre.
Aurore Gros-Coissy risque 20 à 22 ans de prison. selon son avocat, elle est sereine et combative.