• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Bruno Gollnisch est l'invité de “La voix est libre”

© Ph.Bette
© Ph.Bette

Bruno Gollnisch est l'invité de Paul Satis samedi (11h30) dans "La Voix est libre" à l'occasion du congrès national du FN qui se tient à Lyon ce week-end. Député européen depuis 25 ans, conseiller régional, B.Gollnisch répond aux questions d'actualité : Immigration, Europe, réforme territoriale.   

Par Philippe Bette

Le Front National tient ce week-end son 15e congrès national à Lyon. Bruno Gollnisch est à ce titre l'invité de la Voix est libre du samedi 29 novembre. Une émission de 45 minutes enregistrée vendredi après-midi et diffusée samedi à 11h30.

La voix est libre : Bruno Gollnisch
intégrale

Bruno Gollnisch est-il toujours Rhônalpin ? Il l'affirme même s'il reconnaît avoir pris le large par nécessité, se partageant entre Paris, Bruxelles et Strasbourg pour honorer son mandat européen. Mais il a aussi préféré s'installer à Hyères (Var), berceau de la famille, plutôt que demeurer à Lyon. Ce choix signe-t-il l'abandon de sa implantation régionale ? "Je ne sais pas encore si je me représenterai comme tête de liste du Front national aux prochaines régionales. Ce n'est pas décidé" reconnait-il... 

Si Bruno Gollnish entretient toujours le mystère sur ses ambitions en Rhône-Alpes, son discours contre l'Europe ne laisse aucune équivoque : Il se situe toujours résolument contre une intégration économique forcée et une politique monétaire qui conduit les peuples à l'austérité.

Cette intégration forcée, c'est une catastrophe"         


Alain Malégarie, ex-président de l'Institut de l'Euro et président régional du Parti Fédéraliste européen, vient lui porter la contradiction : "L'Euro ,c'est de la solidarité. Les idées du Front National sont mortifères" lui lance-t-il.

Bruno Gollnisch , habitué des joutes verbales, sourit. Mais voilà qu'une nouvelle invitée, Nerxhivane El Basani, fait son entrée sur le plateau. Immigrée clandestine, réfugiée politique avec son mari, le couple a fini par obtenir une régularisation de son statut en France. Aujourd'hui Française, traductrice judiciaire, elle affirme : "Ça me sera difficile de rester dans un pays où le FN pourrait régner".

Bruno Gollnisch répond : "Nous nous élevons contre les abus du droit d'asile". Et de questionner à son tour le présentateur de l'émission : "Il y a 6 milliards de demandeurs d'asile dans le monde. Vous en prenez combien chez vous, Mr Satis ?" Voilà le débat sur l'immigration lancé...      
                         

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon : l'histoire du tunnel de Fourvière

Les + Lus