• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Farida el Hadrati met les gants pour décrocher le titre européen

"Mettre les gants" signifie "s'entraîner" dans le jargon de la boxe. / © France 3 Auvergne
"Mettre les gants" signifie "s'entraîner" dans le jargon de la boxe. / © France 3 Auvergne

Vendredi 5 décembre à Clermont-Ferrand, la boxeuse de l'ASM Farida el Hadrati va tenter de conquérir le prestigieux titre de championne d'Europe face à la tenante du titre, la belge Sabrina Giulani. L'aboutissement d'une longue carrière pour la d'actuelle championne de France pro des super-légers.

Par France 3 Auvergne (avec Laurent Pastural)

Pour s'entraîner, Farida El Hadrati n'a pas vraiment le choix. Sans partenaire féminine de son niveau, elle doit boxer des garçons, comme Malik Nahim : "Elle est prête", affirme le boxeur de l'ASM. A 33 ans, la championne de France des super-légers a disputé cinq combats professionnels et décroché cinq victoires. Sans compter qu'elle a derrière elle une belle carrière amateur : Trois fois championne de France, vice-championne d'Europe... Et entre ses deux carrières, trois ans d'arrêt. Le temps de faire deux enfants qui, parfois, l'accompagnent à l'entraînement !

Pour moi, c'est le sport le plus intelligent qui existe ! (Farida El Hadrati, ASM boxe)


"La boxe, c'est un sport complet et j'y trouve mon compte. Je vais peut-être pas pouvoir l'expliquer, mais je me sens bien...", confie la sportive. Mais être boxeuse professionnelle, ça ne signifie pas gagner sa vie avec cette discipline, loin de là. Réfèrente éducative de la Ville de Clermont-Ferrand à l'école Chanteranne, Farida El Hadrati met en place des activités sur le temps périscolaire. "On peut faire carrière dans la boxe professionnelle, mais alors aux Etats-Unis... pas en France !", ironise-telle. 

La boxeuse Farida El Hadrati se prépare au championnat d'Europe
Reportage : L. Pastural, J. Lecoq, B. Dufour, B. Ordas. Intervenants : Malik Nahim (ASM Boxe), Farida El Hadrati (Championne de France super-légers, ASM Boxe), Tony Maulus (Entraîneur ASM Boxe), Franky Lopez (ASM Boxe)

L'indéfectible soutien de son club

En période de compétition, un emploi du temps millimétré lui permet néanmoins de s'entraîner deux fois par jour. Pour espérer accrocher le titre de championne d'Europe pro à son palmarès, la boxeuse clermontoise va devoir affronter la tenante du titre, la Belge Sabrina Giuliani : 12 combats, 12 victoires en catégorie super-légers. Une adversaire impressionnante certes, mais pas invincible estime Tony Maulus, l'entraîneur de l'ASM Boxe : "Farida nous a fait de bons résultats, on travaille pour que ça continue", dit-il.

Pour une, fille elle frappe plutôt fort ! (Franky Lopez, ASM boxe)


Et d'après ses partenaires masculins, Farida a toute ses chances : "Elle boxe propre, elle a un bon crochet droit, un bon uppercut... ça passe bien !", constate Franky Lopez. Espérons que "ça passe bien" également vendredi 5 décembre sur le ring de la Gauthière, lors du championnat d'Europe professionnel féminin à Clermont-Ferrand. Une victoire serait l'aboutissement du long travail de préparation auquel la boxeuse s'est pliée.




A lire aussi

Sur le même sujet

Grands travaux entre St Etienne et Le Puy-en-Velay

Les + Lus