Le père Gérard Riffard devant la cour d'appel à Lyon

Le prêtre ligérien, curé du quartier de Montreynaud, était jugé ce mardi 2 décembre à Lyon pour avoir hébergé des familles de demandeurs d'asile. La décision de justice est attendue le 27 janvier prochain.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
Le curé était déjà passé devant la justice pour avoir ignoré un arrêté municipal lui interdisant d'héberger des sans-abri étrangers dans la salle paroissiale de l'église de Montreynaud. La relaxe avait été prononcée le 10 septembre dernier au tribunal de police de Saint-Etienne. Mais le parquet avait fait appel de cette décision. Le prêtre comparaît donc aujourd'hui devant la cour d'appel de Lyon. En octobre, le cardinal Barbarin avait notamment cité le père Riffard en exemple. 

L'avocat général a demandé une peine d'amende de 1195 euros, soit dix fois moins que son collègue de Saint-Etienne en juin dernier. Décision le 27 janvier prochain.

reportage de C.Exbrayat et A.Laurent (montage : P.Gagnaire) - Intervenants : Père Gérard Riffard (Curé de Montreynaud à St-Etienne) / Paul Bouchet (Ancien avocat et membre du Haut Comité pour le Logement des personnes défavorisées) / Père Gérard Riffard - 2/12/14

Le point à la mi-journée avec Claire Exbrayat ...
extrait 12/13 Rhône-Alpes du 2/12/14

 

Deux écoles de Vaulx-en-Velin étaient fermées et les enseignants de deux autres écoles et d'un collège en grève ce mardi pour apporter leur soutien au père Gérard Riffard.