Elections régionales en Rhône-Alpes-Auvergne : la tête de liste UMP désignée jeudi

La commission nationale d'investiture de l'UMP désignera demain jeudi la tête de liste pour les élections régionales en Rhône-Alpes-Auvergne. Elle devra trancher entre le député-maire du Puy-en-Velay, Laurent Wauquiez, et l'ancien président du conseil général de Savoie Michel Barnier.

Par Christian Conxicoeur

C'est une information qui ne va pas passer inaperçue en Rhône-Alpes-Auvergne, et qui est pour le moins attendue. Demain jeudi, la commission d'investiture de l'UMP doit désigner sa tête de liste en Rhône-Alpes-Auvergne. Deux candidats sont en lice : l'ex-ministre, commissaire européen et président du conseil général de Savoie Michel Barnier et le député-maire du Puy-en-Velay et lui aussi ex-ministre Laurent Wauquiez. 

L'enjeu est de taille. Lundi, sans surprise, Brice Hortefeux, le patron de l'UMP en Auvergne a annoncé qu'il soutiendrait la candidature de Laurent Wauquiez pour mener la liste du parti, lors des élections régionales en décembre.
Elections en Rhône-Alpes-Auvergne : Hortefeux soutient Wauquiez

Dans le combat entre les deux anciens ministres, Michel Barnier avait demandé l'arbitrage de Nicolas Sarkozy. C'est un de ces proches qui lui a donc répondu, avec l'aval des parlementaires UMP et apparentés de la région : Alain Marleix (député du Cantal), Jean-Pierre Vigier (député de Haute-Loire), Gérard Dériot et Claude Malhuret (sénateurs de l'Allier). L'avis de Vincent Descoeur (président du Conseil général du Cantal), de Daniel Dugléry (président du groupe Union pour l'Auvergne au Conseil régional) et des conseillers régionaux ayant également été sollicité.

droitisation extrême"

Mais aujourd'hui, coup de tonnerre : Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI a déclaré au micro de France-Info que la validation de la candidature de Laurent Wauquiez comme tête de liste UMP entraînerait, de fait, la création d'une liste UDI autonome, en raison de la "droitisation extrême" de ce dernier. . En revanche, M.Lagarde a indiqué en cas de désignation de Michel Barnier l'UDI, une union des listes était possible. (Voir article ci-dessous)

Sur le même sujet

Les + Lus