L'Auvergne parmi les régions les plus touchées par l'épidémie de grippe

Face à l'épidémie de grippe qui touche actuellement la France, la ministre de la santé Marisol Touraine a activé le plan ORSAN au sein des établissements de santé. Avec 848 cas pour 100 000 habitants, l'Auvergne est l'une des régions les plus touchées.

Ces derniers jours, dans son cabinet d'Yssingeaux (43), le docteur Georges Aoukar a vu le nombre de consultations pour la grippe augmenter. Membre du réseau de surveillance Sentinelles, il répertorie au fur et à mesure les cas avérés chez ses patients. Il en a déjà compté une quinzaine depuis le début de la semaine. Pour lui, cela n'a rien d'exceptionnel pour cette période de l'année. "Depuis 15 ans, j'ai l'impression que c'est la même épidémie chaque année. Il y a une phase aiguë, ça monte, ça monte et puis trois semaines après, ça va descendre et disparaître comme chaque année. Le meilleur traitement reste toujours le vaccin, malheureusement on voit de moins en moins de gens vaccinés."

L'Auvergne parmi les régions les plus touchées

Avec 848 cas pour 100 000 habitants, l'Auvergne fait partie des régions les plus touchées. A l'hôpital local d'Yssingeaux, un seul cas de grippe a pour l'instant été signalé. Le risque d'épidémie est cependant pris très au sérieux par l'établissement. "Si vraiment il y a une épidémie de grande échelle avec la nécessité d'hospitaliser des gens, on sera tenu de mettre à disposition des lits et d'organiser la prise en charge de ces patients" indique Catherine Dufour, coordinatrice des risques liés aux soins de l'hôpital. "Notre action en interne, c'est aussi de travailler pour que la grippe n'arrive pas chez nous et d'empêcher qu'elle se diffuse auprès de nos patients et résidents."

Selon divers organismes de santé, le pic épidémique serait tout proche d'être atteint.  Le nombre de cas de grippe pourrait baisser avant la fin de semaine.